Publié le 23 févr. 2010
Sylvie St-Jacques LA PRESSE

Comme tous les Malgaches, il a été baptisé d'un nom kilométrique: Jean-Louis Thémistocle Randriantina. Mais ce chef, cuisinier, prof à l'ITHQ, poète, chanteur, fantaisiste se fait appeler Chef Thémis par ses (très nombreux) amis.

Dans le documentaire qu'il consacre au fondateur de Cuisiniers sans frontières, le cinéaste Philippe Lavalette suit le chef Thémis dans son île natale de Madagascar, où cet expansif personnage enseigne les rudiments de la gastronomie à des gens de la rue d'Antananarivo.

On y rencontre une vingtaine d'apprentis cuisiniers malgaches aux sourires radieux et intelligents, qui misent sur les enseignements de ce cuisinier humaniste pour échapper à la pauvreté, la prostitution, l'indigence.

Malgré une structure un peu décousue, ce documentaire nous fait découvrir un homme attaché à ses racines qui se consacre corps et âme à sa cause, après avoir perdu sa femme emportée par le cancer.

Il donne aussi à voir la beauté naturelle d'une île où, malgré les crises politiques, les habitants trouvent du sens dans la musique, la bouffe et d'intrigantes formes de mysticisme.

___________________________________________________________________
Chef Thémis, un film de Philippe Lavalette, mardi 23 février à 19 h 30 au Cinéma ONF.