Nathaëlle Morissette LA PRESSE

«On parle du vaudeville, on parle d'improvisation. Quand on fait des numéros, il faut les improviser, on ne peut pas tricher», lance sans détour le comédien Rémy Girard, qui interprète le rôle de Marcel Lajoie, comique déchu, dans Cabotins.

Et l'acteur n'a pas dérogé à ses principes. Lors du tournage de certaines scènes du film, il a littéralement improvisé, sans filet, a-t-il raconté au cours d'une entrevue avec La Presse au cabaret La Tulipe, ancien Théâtre des Variétés.

Par exemple, au cours d'une scène où la bande de joyeux lurons présente son fameux spectacle devant une salle comble, Marcel doit faire le classique numéro du gars saoul qui rentre chez lui et qui se heurte au sofa du salon. Rémy Girard a refusé de répéter ce moment avant de le tourner. Il a préféré imaginer sa stratégie. Il a ensuite fait entrer les quelque 200 figurants-spectateurs dans la salle. Il a indiqué au directeur photo les différents déplacements qu'il avait l'intention de faire sur scène. La caméra s'est allumée, il a improvisé et les gens ont ri. C'était dans la poche.

«Je me suis dit: si je ne fais pas ça, je trahis mon personnage, a-t-il dit. Je l'ai fait, ça a marché mais j'aurais pu me planter, admet-il. Et à partir de ce moment-là, mon film était fait.»