Jim Litke ASSOCIATED PRESS

Le pionnier du cinéma Bud Greenspan, qui, pendant des décennies, a tourné maints documentaires sur des athlètes olympiques, est mort à l'âge de 84 ans.

M. Greenspan a succombé à des complications découlant de la maladie de Parkinson, samedi, alors qu'il était chez lui à New York, a affirmé sa compagne, Nancy Beffa.

Le cinéaste était connu pour ses documentaires portant sur des athlètes ayant pris part aux Jeux olympiques d'été et d'hiver. Pour certains d'entre eux, capter le regard de Bud Greenspan était un honneur qui se classait tout juste en-dessous de celui de remporter une médaille.

«Bud était d'abord et avant tout quelqu'un qui racontait des histoires. Il n'a jamais perdu sa capacité d'émerveillement et n'hésitait jamais à raconter les histoires qu'il voulait relater, ni dans la manière dont il le faisait», a déclaré Mme Beffa par l'entremise d'une amie de la famille.

Il voulait montrer, sans tomber dans le sentimentalisme ou dans le sensationnalisme, «pourquoi les athlètes persévéraient et comment ils parvenaient à réaliser ce que si peu de personnes arrivent à accomplir», a-t-elle ajouté.

Natif de New York, M. Greenspan avait fait ses débuts à la radio à l'âge de 21 ans. Il a livré son premier reportage olympique lors des Jeux de Londres, en 1948, à partir d'une cabine téléphonique du stade Wembley.

Depuis, il a été de pratiquement toutes les olympiades. Sa dernière oeuvre, qui a été réalisée lors des Jeux olympiques de Vancouver en 2010, sera prête au cours des prochaines semaines.

Malgré toutes les controverses qui ont miné la crédibilité des Jeux olympiques au fil des années - le côté politique, le dopage ou l'aspect commercial de l'événement -, Bud Greenspan n'a jamais perdu de vue les histoires inspirantes auxquelles les Jeux olympiques donnent lieu.

«Je passe mon temps sur 99 pour cent des aspects positifs des Jeux alors que plusieurs passent 100 pour cent de leur temps sur un pour cent des aspects négatifs. On m'a accusé de voir les choses à travers des lunettes roses, mais les pourcentages me donnent raison», avait-il déclaré lors d'une entrevue publiée sur le site internet ESPN.com, il y a environ dix ans.

Au cours de sa carrière, Bud Greenspan a reçu de nombreux honneurs. Il a notamment eu droit à un prix pour l'ensemble de ses réalisations de la Guilde américaine des réalisateurs et un autre de l'Académie nationale des Arts et des Sciences de la télévision, qui décerne à chaque année les prix Emmy.

Le Comité international olympique a présenté M. Greenspan comme «un vrai supporter des Jeux olympiques et de leurs valeurs tout au long de sa carrière».

Bud Greenspan - né Joseph Greenspan - laisse dans le deuil sa compagne, Nancy Beffa, et sa soeur, Sarah Rosenberg.