Source ID:570964; App Source:cedromItem

39e TIFF: Toronto met en valeur le cinéma québécois

Le réalisateur Mathieu Denis sur le plateau de... (Photo: Olivier Jean, archives La Presse)

Agrandir

Le réalisateur Mathieu Denis sur le plateau de tournage de Corbo.

Photo: Olivier Jean, archives La Presse

Encore une fois, le Festival international du film de Toronto met en valeur plusieurs productions québécoises dans sa programmation. Pas moins de huit longs métrages d'ici ont été retenus dans la sélection, parmi lesquels cinq seront présentés au TIFF en primeur mondiale.

Xavier Dolan sera particulièrement mis en évidence dans cette 39e édition. L'auteur cinéaste, lauréat du prix du jury du Festival de Cannes plus tôt cette année, se rendra en effet dans la Ville reine pour offrir son long métrage Mommy en «présentation spéciale». De plus, il accompagnera la projection d'Elephant Song, un film dont il est la tête d'affiche.

Dans ce drame réalisé par Charles Binamé, lancé en primeur mondiale à Toronto (aussi en présentation spéciale), Dolan donne la réplique à Bruce Greenwood, Catherine Keener, Carrie-Anne Moss et Guy Nadon.

Deux autres films québécois ont été retenus dans la même catégorie, soit le plus récent opus de Denys Arcand, Le règne de la beauté, sorti en salle au Québec au mois de mai, de même que Preggoland, le nouveau long métrage du Montréalais Jacob Tierney (The Trotsky). Mettant en vedette Sonja Bennett et Paul Campbell (de même qu'une participation de James Caan), cette comédie fait écho à «l'obsession de notre société pour les bébés».

Lafleur, Giroux, Jean et Denis

Tu dors Nicole, le troisième long métrage de Stéphane Lafleur, déjà lancé à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes, sera présenté au TIFF dans la section «Contemporary World Cinema» (il prendra l'affiche au Québec à la fin du mois).

C'est aussi dans cette catégorie que nous retrouvons en primeur mondiale deux autres productions québécoises. Félix et Meira, le nouveau film de Maxime Giroux (Jo pour Jonathan), relate l'amour «miraculeux» entre un homme québécois excentrique et une femme juive hassidique, mariée et mère de famille. Hadas Yaron et Martin Dubreuil en sont les vedettes.

L'amour au temps de la guerre civile est la nouvelle offrande de Rodrigue Jean (Full Blast, Hommes à louer). Le cinéaste acadien, dont le film de fiction précédent, Lost Song, avait obtenu au TIFF le prix du meilleur long métrage canadien, propose cette fois un film issu d'ateliers d'écriture tenus dans le cadre du projet Épopée, un groupe qui se consacre à une pratique du cinéma libre et collective.

Corbo, une autre primeur mondiale, a de son côté été retenu dans la catégorie «Discovery». Le coréalisateur de Laurentie, Mathieu Denis, qui fait cette fois cavalier seul, s'attarde dans son film à décrire le parcours de Jean Corbo, jeune felquiste mort en 1966 en essayant de poser une bombe à la Dominion Textile. Anthony Therrien, Karelle Tremblay et Antoine L'Écuyer en sont les principaux interprètes.

Rappelons par ailleurs que les cinéastes québécois Jean-Marc Vallée et Philippe Falardeau seront aussi de la fête torontoise avec leurs films américains, Wild et The Good Lie, lesquels mettent tous deux en vedette Reese Witherspoon.

________________________________________________________________________________

Le 39e TIFF a lieu du 4 au 14 septembre.




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer