Le jury du Festival de Cannes devra être «comme une bête à neuf têtes, en train de réfléchir ensemble», a déclaré mercredi son président, l'Australien George Miller, lors d'une entrevue diffusée sur la télévision du festival.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Pour nous tous, ça va être super intéressant, parce que nous sommes neuf individus. Il y a beaucoup de critiques, de journalistes, de public qui va voir les films, et chacun va avoir son propre point de vue. Nous devons être comme une bête à neuf têtes en train de réfléchir ensemble», a déclaré le réalisateur de la célèbre saga Mad Max avant une conférence de presse du jury.

«On ne sait pas comment ça va se dérouler. Mais pour moi, la Palme d'or va être un film avec beaucoup de puissance et qui m'impacte», a-t-il ajouté, interrogé pour savoir quels seraient les critères d'une bonne bonne Palme.

Le 69e Festival sera lancé mercredi soir avec la projection du film de Woody Allen Café Society.

Sous la présidence de George Miller, le jury, composé de huit autres membres - Arnaud Desplechin, Kirsten Dunst, Valeria Golino, Mads Mikkelsen, Laszlo Nemes, Vanessa Paradis, Katayoon Shahabi et Donald Sutherland - aura pour mission de décerner le 22 mai la Palme d'or et les autres prix de la compétition.

L'acteur canadien Donald Sutherland, 80 ans, vétéran d'Hollywood, a déclaré pour sa part «chercher un film qui va changer sa vie».

«Il y a 60 ans, à Toronto, une après-midi, j'ai vu deux films, La Strada de Fellini et 15 minutes après Les sentiers de la gloire de Kubrick. Et cette après-midi-là, ma vie était changée. Ce que je cherche dans les films, c'est un film qui va changer ma vie», a-t-il dit, avant de se plaindre à plusieurs reprises du froid dans la salle pendant la conférence de presse.

Pour la comédienne et chanteuse française Vanessa Paradis, la bonne Palme sera «le film qui va me faire le plus d'effet au moment où je vais le voir, et auquel je vais repenser plus tard».

«C'est un ensemble, l'émotion la plus forte que je vais ressentir», a-t-elle ajouté.

«Je n'ai pas d'a priori. Je suis ouverte, je veux être émue avec le jeu, le scénario, la photo. On va voir ce qui est le plus complet», a déclaré pour sa part l'actrice américaine Kirsten Dunst.