Source ID:; App Source:

Alors? Quand verra-t-on les films de Cannes?

En ce qui concerne La vie d'Adèle, (notre... (Photo: Wild Bunch)

Agrandir

En ce qui concerne La vie d'Adèle, (notre photo) l'extraordinaire film d'Abdellatif Kechiche (lauréat de la Palme d'or), les cinéphiles québécois pourront se consoler en se disant que les Français devront s'armer de patience eux aussi. La sortie de La vie d'Adèle n'est pas prévue avant le 9 octobre dans l'Hexagone.

Photo: Wild Bunch

Question récurrente au cours des derniers jours de la part de lecteurs et de correspondants sur les réseaux sociaux : Quand pourra-t-on voir les films présentés à Cannes?

Depuis maintenant plusieurs années, le scénario est pratiquement le même. Les longs métrages lancés à Cannes sont présentés en primeur nord-américaine au Festival de Toronto en septembre (ou parfois aussi, au Festival de New York). Plusieurs de ces titres font ensuite partie de la programmation du Festival du nouveau cinéma à Montréal au mois d'octobre, qui les présentent alors en primeur québécoise.

Une fois cette étape franchie, ces films peuvent ensuite prendre l'affiche en salle mais les délais peuvent parfois être déraisonnables. Quand un film fait l'objet d'un «buzz» pour les Oscars, vous pouvez être certain que le distributeur attendra que l'oeuvre soit au beau milieu de sa campagne «électorale» pour le sortir. Et quand le «buzz» Oscars fut attendu mais ne s'est finalement pas pointé au rendez-vous, le titre rejoint alors les limbes cinématographiques, en attente d'une sortie en salle à la va-comme-je-te-pousse. Nous en avons d'ailleurs eu la preuve ce mois-ci, alors que pas moins de cinq des films présentés en compétition à Cannes l'an dernier ont pris l'affiche à Montréal. (Like Someone in Love, Mud, La chasse, Reality, et, ce week-end, l'excellent The Angel's Share de Ken Loach).

En ce qui concerne La vie d'Adèle, l'extraordinaire film d'Abdellatif Kechiche (lauréat de la Palme d'or), les cinéphiles québécois pourront se consoler en se disant que les Français devront s'armer de patience eux aussi. La sortie de La vie d'Adèle n'est pas prévue avant le 9 octobre dans l'Hexagone. Hier, le cinéaste affirmait qu'il n'était pas impossible que le montage soit modifié d'ici-là. «Le film pourrait être plus long», a-t-il dit en souriant. La durée du film que les festivaliers ont eu le privilège de voir plus tôt cette semaine était de 2h59 et ne comportait pas de générique à la fin. Dans certains journaux français, on faisait écho ce matin à la volonté du distributeur de réduire la durée du film à 2h50, générique de fin inclus.

Quoi qu'il en soit, Claude Chamberlan, directeur de la programmation du Festival du nouveau cinéma, nous a fait parvenir un message dans lequel il disait sortir d'une rencontre avec Abdel Kechiche. Ce dernier, affirme-t-il, tiendrait absolument à venir présenter le film au FNC. Voeu pieux ou véritable entente? Attendons une confirmation avant de pavoiser. Cela dit, Kechiche est venu présenter tous ses films lui-même au Québec. Il y a tout lieu de croire qu'il en sera de même avec La vie d'Adèle. Quand? Là est la question.

Un petit mot, en terminant, sur les rumeurs de pronostics qui courent sur les réseaux sociaux quelques heures avant l'annonce du palmarès. Encore une fois cette année, les échotiers en tous genres, y compris ceux qui «savent de source sûre», ont eu tout faux. La rumeur à propos d'une division épique au sein du jury à propos de la Palme d'or a même alimenté une vive discussion. À en croire les «spécialistes» Le passé était le lauréat de la Palme d'or et La vie d'Adèle n'aurait dû se contenter que d'un prix d'interprétation. Du coup, certains s'en sont vertement pris à Spielberg sur les réseaux sociaux avant même que le résultat ne soit connu! «La vie d'Adèle se fera avoir de la même façon que Brokeback Mountain aux Oscars!», ont dit certains en redoutant un vague relent d'homophobie. En cette journée de «manif pour tous», l'épiderme était sensible...

Or, Steven Spielberg a en surpris plus d'un hier. Il n'a pas hésité à soutenir La vie d'Adèle - un film très radical (et ô combien différent de son cinéma à lui) - et il a défendu le choix du jury avec passion et intelligence. Vraiment, bravo monsieur Spielberg.




la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer