Une lieutenante de l’armée doit utiliser son expertise pour sauver l’humanité d’une attaque militaire visant les États-Unis, d’autant que le poste américain d’interception de missiles à distance est sérieusement menacé.

Publié le 3 juin
Marc-André Lussier
Marc-André Lussier La Presse

Ce thriller bourré d’action fait écho, probablement même sans le vouloir, à l’actualité. Il y a d’abord cette menace d’une attaque de missiles nucléaires venus de Russie, chose dont nous n’avions pas entendu parler depuis la fin de la guerre froide. L’un des aspects du récit évoque également le harcèlement sexuel et psychologique dont sont souvent victimes les femmes dans le monde militaire. Enfin, Interceptor aborde frontalement la profonde division idéologique séparant les Américains depuis quelques années, de laquelle émergent des factions extrémistes qui préfèrent sacrifier un pays qui, à leurs yeux, a perdu son âme.

Même s’il accumule les invraisemblances, ce premier long métrage de Matthew Reilly, qui a coécrit le scénario de son long métrage avec le vétéran Stuart Beattie (Collateral, Obi-Wan Kenobi), s’inscrit parfaitement dans l’esprit des films de genre produits par Netflix. Mettant en vedette l’actrice espagnole Elsa Pataky, Interceptor propose une histoire où l’héroïne tient dans ses mains le sort du monde, face à des adversaires inattendus.

Là réside d’ailleurs le principal intérêt de ce scénario. La plus grande menace vient en effet de l’intérieur, avec, à sa tête, un ancien officier du renseignement militaire américain (Luke Bracey) qui, complètement désillusionné, a trouvé le moyen de prendre le contrôle de missiles nucléaires en Russie, lesquels sont maintenant pointés vers les 16 plus grandes villes américaines. Comptes à rebours, explosions, combats individuels féroces, tous les éléments requis dans un film d’action sont utilisés au profit d’une histoire ayant principalement pour cadre une base militaire américaine secrète, située au beau milieu de l’océan, où sont installés les intercepteurs de missiles.

C’est gros, ça pète de partout, et l’on se doute bien du dénouement. Les amateurs de scènes d’action y trouveront cependant leur compte, d’autant que certaines séquences, bien exécutées, tiennent vraiment en haleine.

Interceptor (Interception en version française) est offert en exclusivité sur Netflix.

Consultez l’horaire du film
Interceptor (V. F. : Interception)

Thriller

Interceptor (V. F. : Interception)

Matthew Reilly

Avec Elsa Pataky, Luke Bracey, Aaron Glenane

1 h 36