Au début des années 1980, la vie d’une famille américano-coréenne, installée dans une petite ferme en Arkansas, est chamboulée par l’arrivée d’une grand-mère venue de Corée.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Le choix de vie peut d’abord sembler étonnant. Jacob (Steven Yeun), installé en Californie depuis son arrivée récente en Amérique, décide d’acheter une petite ferme en Arkansas afin d’y faire pousser des légumes de son pays natal. À l’orée des années 1980, plusieurs nouveaux immigrants se sont dirigés vers le sud des États-Unis pour se faire une nouvelle vie.

Ce fut le cas de Lee Isaac Chung, qui offre ici un film à caractère semi-autobiographique. Le réalisateur, révélé à Cannes en 2007 grâce à Munyurarangabo, propose un récit construit autour de l’enfant qu’il était à l’époque. Le jeune David (Alan S. Kim) est ainsi témoin des tensions qui naissent au sein de la famille (sa mère est visiblement moins enthousiaste que son père à l’idée de se retrouver aussi loin de la Californie), puis au sein de la société qui l’entoure. Le petit racisme ordinaire auquel sont trop souvent soumis les immigrants est bien présent.

Avec ce point de départ, Lee Isaac Chung semble emprunter une approche assez prévisible, mais le récit de Minari réserve quand même quelques surprises. Cette famille, dont le mode de vie est parfaitement américain, doit désormais composer avec l’arrivée d’une grand-mère coréenne mal engueulée (formidable Yuh-jung Youn), qui charrie avec elle le poids des traditions. Ce personnage, bien que très coloré, jouera évidemment un rôle crucial au sein d’une famille en mal de repères.

C’est d’ailleurs grâce aux enseignements de grand-mère, qui a rapporté de Corée des graines de minari, que David sait comment trouver le meilleur endroit pour faire pousser la plante, qui conserve alors l’apparence et toutes les propriétés de son pays d’origine. La métaphore est un peu grosse, mais elle s’inscrit parfaitement dans l’esprit de ce film chaleureux et tendre.

Minari est à l’affiche au Cineplex Forum et au Cinéma du Parc en version originale (sous-titrée en anglais). Il est aussi offert en vidéo sur demande en version originale (sous-titrée en anglais) et en version doublée française, réalisée au Québec.

AFFICHE FOURNIE PAR ENTRACT FILMS

Minari, de Lee Isaac Chung

Drame
Minari
Lee Isaac Chung
Avec Steven Yeun, Yeri Han, Yuh-jung Youn
1 h 55
★★★½