La vie d’un couple stérile rêvant d’un enfant est chamboulée le jour où une femme nouvellement installée dans la région vient visiter la scierie familiale afin de planifier les rénovations de sa nouvelle maison…

Publié le 22 janv. 2021
Marc-André Lussier
Marc-André Lussier La Presse

Révélé il y a 10 ans grâce à Avant l’aube, dont la tête d’affiche était le regretté Jean-Pierre Bacri, Raphaël Jacoulot propose un drame psychologique qui tourne au thriller policier. L’enfant rêvé serait une réussite si ce n’était un dernier acte au cours duquel le récit devient prévisible, à un point où le dénouement ne fait plus aucun doute bien avant qu’il ne survienne.

Jalil Lespert, excellent, se glisse dans la peau de François, un homme un peu rugueux, vivant heureux avec Noémie, sa lumineuse épouse (Mélanie Doutey). Tous deux dirigent dans le Jura la scierie que François a reprise de son père, mais un élément manque cruellement à leur bonheur. Malgré toutes les tentatives, Noémie ne tombe jamais enceinte. Jusque-là, le cinéaste s’immisce dans cette vie de couple de façon discrète et attentive.

La passion dévorante qui animera François envers Patricia (Louise Bourgoin), une nouvelle résidante du patelin, mariée elle aussi, est également illustrée de façon convaincante. On pourrait même tracer ici un parallèle avec La femme d’à côté, de François Truffaut, tant cette liaison secrète sera, on le pressent rapidement, marquée au fer rouge du destin.

En mettant de l’avant le désir de paternité obsessif de François et les dérapages qu’il entraîne, Raphaël Jacoulot, qui signe son scénario avec trois autres collaborateurs, multiplie cependant les effets plus appuyés au fil d’une intrigue où la finesse cède progressivement la place à la déraison.

IMAGE FOURNIE PAR AXIA FILMS

L’enfant rêvé, de Raphaël Jacoulot

Cela dit, L’enfant rêvé donne l’occasion de voir à l’œuvre un excellent trio de comédiens. Jalil Lespert, qu’on connaît aussi à titre de réalisateur (Yves Saint Laurent, Chambre 2806 — L’affaire DSK), offre la plus grande performance d’acteur de sa carrière, modulant avec brio les états d’âme d’un personnage poussé dans ses derniers retranchements. Face à lui, deux personnages féminins tout aussi forts, magnifiquement campés. C’est surtout grâce à ce trio que ce film vaut le détour.

L’enfant rêvé est offert sur les plateformes du Cinéma Beaubien, du Cinéma du Musée et du Cinéma du Parc.

★★★

L’enfant rêvé. Drame de Raphaël Jacoulot. Avec Jalil Lespert, Louise Bourgoin, Mélanie Doutey. 1 h 47.