À l’époque victorienne, un prodigieux inventeur de jouets se fait voler sa plus grande création et se renferme sur lui-même pendant 30 ans. Acculé au pied du mur, il retrouve sa magie grâce à sa petite-fille, qui détient les mêmes pouvoirs que lui et fait renaître l’espoir.

Danielle Bonneau
Danielle Bonneau La Presse

Le dramaturge et cinéaste David E. Talbert fait partie du mouvement créatif, qui établit de nouvelles conventions et s’assure d’une représentation plus équitable de la société sur les écrans.

En grandissant, des films comme Chitty Chitty Bang Bang et Willy Wonka and the Chocolate Factory l’ont émerveillé. Devenu père, il s’en est inspiré pour créer à son tour un univers empreint de magie, multiculturel, où son fils peut se reconnaître. En résulte une comédie musicale dynamique et enjouée, qui mise sur la fantaisie pour mettre de l’avant une distribution de haut calibre à la peau principalement foncée.

Le réalisateur et scénariste a fait ses armes dans le milieu théâtral et cela paraît. Les numéros de danse, à grand déploiement, sont spectaculaires. Les riches costumes, aux tissus issus de diverses cultures africaines, leur donnent encore plus d’envergure. La saveur rétro est amplifiée par certaines prises de vue, captées d’en haut, qui rappellent celles dont MGM avait le secret.

IMAGE FOURNIE PAR NETFLIX

Jingle Jangle – A Christmas Journey

Forest Whitaker, qui a interprété des rôles autrement plus complexes dans sa prolifique carrière, révèle qu’il peut aussi chanter. Sous les traits de Jeronicus Jangle, l’inventeur trahi par son apprenti Gustafson (Keegan Michael Key), il se laisse charmer par sa petite-fille Journey (Madalen Mills), qui croit que tout est possible. Ricky Martin, qui prête sa voix au détestable Don Juan Diego, apporte une touche d’humour, tout comme Lisa Davina Phillip, qui vole chaque scène où elle apparaît sous les traits de l’énergique Mrs Johnston. Cette dernière a l’occasion de mettre en valeur sa voix puissante à deux reprises dans des chansons influencées à la fois par les styles R & B, pop et gospel.

John Legend, un des producteurs du film, a composé une des huit chansons, Make It Work. Interprétée par Forest Whitaker et Anika Noni Rose (la voix de la princesse Tiana dans The Princess and the Frog, de Disney), elle donne lieu à un des numéros les plus saisissants du film.

Les effets spéciaux et l’animation par ordinateur, réalisés en partie à Montréal, contribuent grandement au charme de ce conte de Noël. Les interventions de la narratrice (Phylicia Rashad) sont accompagnées de scènes tirées d’un livre magique, qui semblent avoir été animées image par image. Les personnages volent, portés par le pouvoir de leur imagination et un sympathique robot prend vie. La magie revit. Mais le message d’espoir et d’amour, universel, trouve encore et toujours sa source dans la famille et les liens qui unissent chacun de ses membres.

Jingle Jangle – A Christmas Journey (v. f. Jingle Jangle — Un Noël enchanté) est présenté sur Netflix.

★★★½

Jingle Jangle – A Christmas Journey. Film musical de David E. Talbert, avec Forest Whitaker, Madalen Mills, Phylicia Rashad, 2 h 02.