Jeune diplômée en psychanalyse de Paris, où elle a passé plusieurs années, Selma revient dans son pays d’origine et s’installe dans un quartier populaire de Tunis où, croit-elle, le travail ne manquera pas. Jeune femme moderne, dynamique, tatouée, farouchement indépendante, lumineuse et déterminée, Selma va vite être rattrapée par la réalité.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Ce printemps, en entrevue avec La Presse, la réalisatrice Manele Labidi disait avoir envie de parler de sujets sérieux tels l’islamisme, l’alcoolisme, les relations hommes-femmes ou intergénérationnelles dans la Tunisie d’aujourd’hui en passant par l’humour au lieu d’en faire un portrait aux accents négatifs. Or, force est de constater qu’elle a eu raison d’emprunter cette voie.

Raison parce que son film est réussi, tant dans le récit que dans la forme ou encore dans le jeu des comédiens. Raison aussi parce que son film a quelque chose d’universel. Remplacez les prénoms des principaux personnages, Selma, Naïm, Baya, par d’autres, peu importe l’origine, et le résultat sera tout aussi réjouissant.

Sans être un grand film, Un divan à Tunis n’est jamais ennuyeux. Un peu répétitif, certes, parce que le personnage principal de Selma (Golshifteh Farahani) interagit toujours sur les mêmes thèmes avec trois ou quatre personnages secondaires.

IMAGE FOURNIE PAR EYESTEELFILMS

Un divan à Tunis

Mais les situations sont drôles, les répliques sont crues. Quelques travers du pays sont soulignés au crayon gras sans qu’on tombe jamais dans le jugement. Les personnages ont de l’étoffe, sont bien définis.

Les deux rôles principaux, Selma et Naïm, sont toutefois les moins drôles. Ils sont tellement sérieux ! Ils ne rient pas, ils ne sont jamais dépassés ou confrontés à des situations problématiques avec leurs pairs. C’est peut-être cet aspect qui nous retient d’augmenter un peu la note.

N’empêche. Prix du public à la Mostra de Venise (2019) et film d’ouverture de Vues d’Afrique (2020) au Québec, Un divan à Tunis est une très chouette comédie qui va assurément plaire à un large public.

★★★

Un divan à Tunis. Manele Labidi. Avec Golshifteh Farahani, Majd Mastoura, Feryel Chammari. 1 h 30.

> Consultez l'horaire du film