L'histoire: Dans la Grande-Bretagne d'après-guerre, Stanley Laurel et Oliver Hardy, maintenant plus vieillissants, entreprennent une tournée théâtrale épuisante. Ils tentent aussi de relancer au cinéma une carrière qui a connu ses plus grandes heures de gloire 20 ans plus tôt.

Mis à jour le 18 janv. 2019
MARC-ANDRÉ LUSSIER LA PRESSE

Il y a plusieurs décennies, le duo Laurel et Hardy faisait les beaux jours du cinéma comique et les deux comédiens, l'un anglais, l'autre américain, étaient considérés comme les rois du burlesque et de l'humour slapstick.

Plus de 65 ans après leur dernière tournée, le réalisateur écossais Jon S. Baird (Filth) porte à l'écran un scénario de Jeff Pope (Philomenia) qui, bien que ponctué de quelques retours en arrière, se concentre surtout sur les dernières années professionnelles du célèbre duo.

De facture très classique, Stan & Ollie maintient l'intérêt grâce à l'exploration d'une relation professionnelle qui ne pouvait pratiquement pas se conjuguer autrement qu'entre ces deux individus, même si tout ne fut pas qu'un fleuve tranquille non plus.

On soulignera aussi l'apport des deux dernières femmes de l'un et de l'autre (l'un a été marié quatre fois, l'autre, trois), qui ont ici l'occasion de jouer davantage que des rôles de faire-valoir. Shirley Henderson (Lucille Hardy) et Nina Arianda (Ida Laurel) contribuent aussi pleinement aux effets comiques.

Cela dit, Steve Coogan (Laurel) et John C. Reilly (Hardy) emportent le morceau, en dépit du fait qu'ils doivent parfois illustrer un type d'humour très daté. Leurs performances tirent assurément vers le haut ce film qui, autrement, aurait pu sombrer dans l'ordinaire.

Notez que Stan & Ollie est à l'affiche en version originale anglaise seulement.

* * *

Stan & Ollie. Drame biographique de Jon S. Baird. Avec Steve Coogan, John C. Reilly, Shirley Henderson. 1h37.

> Consultez l'horaire du film

IMAGE FOURNIE PAR LES FILMS SÉVILLE

Stan & Ollie