Source ID:16902; App Source:CinemaWilliam

En attendant les Jutra...

Making of du shooting photo pour le gala... (Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Making of du shooting photo pour le gala des Jutra.

Ivanoh Demers, La Presse

Marie-Christine Blais
La Presse

C'était peut-être le dernier matin vraiment froid de l'hiver... Mais dans la suite d'un grand hôtel du Vieux-Montréal où se déroulait notre séance de photos, il faisait quasi torride: il y avait bien sûr les nombreux projecteurs photo, les tas de vêtements chics, la foule de chaussures classe, les fers à repasser, à défroisser, à friser, à défriser... Mais la chaleur émanait principalement des huit comédiens québécois présents, de leur fébrilité palpable, de leur excitation souriante: tous sont en effet en lice dans les catégories comédien, comédienne ou acteur de soutien de l'année, aux 14es Jutra qui seront décernés demain soir, au cours d'un grand gala. Et tous en sont fiers!

Car la mouture 2011 est une année particulièrement riche du cinéma québécois: la diversité des genres est incroyable et l'enthousiasme d'une nouvelle génération de cinéastes est contagieux. Et si Monsieur Lazhar n'a pas remporté l'Oscar du meilleur film étranger, il était néanmoins le second film québécois en deux ans à être sélectionné par Hollywood. Ce n'est pas un hasard si les 30es Rendez-vous du cinéma québécois, événement annuel où est projetée toute la production cinématographique québécoise, ont accueilli la semaine dernière près de 75 000 visiteurs. Vous avez dit record?

>>>>Lisez Comment résumeriez-vous le cinéma québécois de 2011?

>>>>Lisez Célébraiton du cinéma d'ici.

Pour notre séance de photos, nous avons imaginé de quoi pourraient avoir l'air ces huit acteurs à quelques heures du gala, à la fois énervés et heureux, prêts à courir vers le Théâtre St-Denis, habillés «glamour» et coiffés en conséquence (voir pages 8 et 9). «J'ai l'air de Marge Simpson... en beaucoup mieux!», a lancé en riant Anick Lemay (Frisson des collines).

La plus jeune actrice du groupe, Sophie Nélisse (Monsieur Lazhar), bientôt 12 ans, est ravie de ses «lulus tapis rouge», qui lui donnent un petit coup de fouet: elle fait 25 heures de gymnastique par semaine dans le cadre de sa formation sport-études, et il n'y a pas de semaine de relâche en gymnastique! En grande forme lui aussi, le doyen, Gilbert Sicotte (Le vendeur), 64 ans, multiplie les gags avec sa cravate, pendant que Mario Saint-Amand fait rire avec ses anecdotes, qu'Émilien Néron explique qu'il n'a jamais vraiment joué avec un GameBoy, mais qu'il étudie le violon, que Madeleine Péloquin sourit d'aise devant son joli ventre rond de femme enceinte mis en valeur par une robe de Marie Saint Pierre, que Catherine De Léan prend des poses aguicheuses très 1940, que Julie Le Breton pouffe en regardant son amie Anick faire semblant de boire... Tous en place pour cette répétition générale de la 14e soirée des Jutra!




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer