Source ID:382645; App Source:cedromItem

Ethan Hawke, Before Midnight: l'amour et la vraie vie

Julie Delpy et Ethan Hawke dans une réflexion... (PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION)

Agrandir

Julie Delpy et Ethan Hawke dans une réflexion sur l'amour au quotidien quand la quarantaine a sonné.

PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Josée Lapointe

Troisième film d'une série devenue culte, Before Midnight nous fait retrouver les amoureux interprétés par Ethan Hawke et Julie Delpy, aux prises avec la réalité de la vie à deux. Le comédien américain nous parle de son personnage, d'âmes soeurs et de comédies romantiques.

Dix-huit ans après leur première rencontre dans un train vers Vienne (Before Sunrise), neuf ans après s'être retrouvés dans une librairie à Paris (Before Sunset), Jesse et Céline sont maintenant en couple, vivent à Paris et sont parents de jumelles. Lors de la sortie de Before Sunrise en 1995, jamais Ethan Hawke n'aurait pu prévoir qu'il reprendrait un jour le rôle de Jesse aux côtés de Julie Delpy. «Je n'imaginais pas qu'il y aurait un deuxième film, alors encore moins un troisième!»

On retrouve Jesse et Céline dans Before Midnight à la fin d'un été parfait en famille en Grèce. Alors que le fils de Jesse, issu de son premier mariage, repart chez sa mère à Chicago, le couple se voit forcé de faire le point sur sa vie. Et sur son avenir, puisque Jesse se demande s'il ne devrait pas retourner aux États-Unis afin d'être plus présent pour son fils.

La réalité du quotidien

«Si j'avais à résumer Before Midnight, ce serait avec cette question: et maintenant? Les deux premiers films étaient sur nos rêves et sur ce qu'on est prêt à faire pour les atteindre. Celui-là est vraiment sur ce qu'on fait une fois que nos rêves sont réalisés, parce que, comme couple, les personnages sont aux prises avec la réalité du quotidien, la vraie vie.»

Le comédien de 41 ans ne sait pas si les âmes soeurs existent, mais croit comme les spectateurs que Jesse et Céline ont un véritable lien depuis leur toute première rencontre. Et que leur couple est toujours fort, malgré les écueils. «Ce n'est pas parce qu'ils s'engueulent qu'ils ne s'aiment plus. Au contraire! Il y a un véritable enjeu, et le fait qu'ils prennent ça tellement à coeur montre qu'ils tiennent l'un à l'autre.»

Et si les personnages ont vieilli et atteint le début de la quarantaine, ils sont restés intrinsèquement les mêmes. «Je ne crois pas qu'on change tant que ça avec les années. On prend de l'expérience, une chance! Mais c'est tout.»

Comme un vieil ami

Il juge que Jesse, qu'il retrouve un peu comme un vieil ami, n'a pas beaucoup changé. «Il y a encore des choses qui m'énervent de lui, comme le fait qu'il parle trop de son boulot et que les choses tournent beaucoup autour de lui. Mais j'aime sa curiosité, son ouverture, son absence d'a priori. Il n'est pas du genre à juger les autres et j'aime ça.»

Before Midnight, qui met aussi en scène des couples de plusieurs âges, finit par être une réflexion sur l'amour, sa durée et les différentes manières dont on peut le vivre. Mais comme dans les deux films précédents, l'essentiel du film est fait de (longs) dialogues entre Jesse et Céline, des conversations de 10, 15 minutes tournées en plan-séquence, sans coupe ni montage. Et malgré les apparences, il n'y a pas de place pour l'improvisation.

«Le scénario, que nous avons créé à trois, Julie Delpy, le réalisateur Richard Linklater et moi, est très écrit. Et pas seulement dans les grandes lignes, parce que nous avons des choses très précises à dire et on ne peut pas se permettre de les oublier.»

Le côté très naturel du jeu des deux interprètes est dû surtout aux répétitions, précise Ethan Hawke. «Nous avons répété presque comme au théâtre, pendant au moins un mois. En cinéma, c'est très rare qu'on se permette ça.»

Ce parti pris très réaliste, comme si la caméra captait par hasard une conversation autour d'un bon repas ou dans une chambre d'hôtel, a contribué au charme des deux premiers films et fonctionne toujours aussi bien. En 18 ans, Jesse et Céline sont devenus une espèce de couple mythique, et la série peut être considérée comme culte.

«Je pense que ça s'explique par le fait que la plupart des comédies sentimentales sont idiotes, avance le comédien. Et elles ont toujours un angle féminin ou masculin, alors que nos films sont parmi les rares à parler autant des deux côtés sans parti pris et d'une manière crédible.»

En réussissant si bien à les faire vieillir, plus rien n'interdit en tout cas qu'on puisse retrouver Jesse et Céline à 50 ans. Mais rendu là, Ethan Hawke se refuse au jeu des prédictions. «C'est impossible, comme ce l'était à l'époque.»




la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer