Le film Une chaise pour un ange du réalisateur québécois Raymond St-Jean a remporté le prix du meilleur long métrage documentaire au Massachusetts International Film Festival qui avait lieu à Brookline, près de Boston, du 5 au 9 août dernier.

André Duchesne LA PRESSE

Ce prix s'ajoute aux deux récompenses que le documentaire avait déjà remportées en mars dernier au Festival international du film sur l'art (FIFA) de Montréal.

Produit par Michel Ouellette (Cine Qua Non), Une chaise pour un ange nous emmène à la rencontre de la culture des Shakers, une communauté protestante américaine connue pour ses créations et innovations en design du meuble, architecture et chant.

Le film avait débuté sa carrière au FIFA et au Festival de films de danse de Loikka (Finlande) où il avait été présenté en ouverture.

Raymond St-Jean a quant à lui réalisé autant des courts métrages (Le petit cheval, Léa) que des documentaires (Violon magique, L'homme de verre, Le Mozart noir) et des films de danse (Talons et tentations). On lui doit aussi l'exposition multimédia L'univers de Michel Tremblay.