Le nouveau variant Omicron fait craindre le pire pour les organisateurs de festivals de cinéma, dont certains annoncent déjà la tenue en virtuel de leurs activités.

Publié le 8 déc. 2021
Léa Carrier
Léa Carrier La Presse

Le Festival international du film de Rotterdam (IFFR) a déplacé ses activités de l’industrie en ligne, en raison de la propagation du variant Omicron et de l’augmentation inquiétante des cas aux Pays-Bas. Et si rien n’a été confirmé pour le moment, tout porte à croire que le festival, prévu pour le 26 janvier, sera lui aussi annulé dans sa forme présentielle.

« Nous suivons de près l’évolution de la situation aux Pays-Bas et prévoient déjà que les circonstances, ainsi que les restrictions gouvernementales mises en place pour combattre la vague actuelle de COVID-19, auront un impact sur la forme de l’IFFR 2022 », a déclaré, mercredi, la directrice du festival de Rotterdam, Vanja Kaludjercic.

Les réflexions se poursuivent également du côté du festival Sundance (du 20 au 30 janvier) et du Festival du film de Berlin (du 10 au 20 février) qui ouvre traditionnellement l’année pour l’industrie cinématographique.

Les Prix du cinéma européen, qui avaient prévu une cérémonie en personne à Berlin le 11 décembre, ont déjà opté pour un modèle hybride.