(Berlin) Dans The Roads Not Taken, Salma Hayek s’exprime uniquement en espagnol, sa langue maternelle.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

L’actrice est reconnaissante envers la réalisatrice Sally Potter d’avoir pu faire honneur à la langue de Cervantes. Javier Bardem incarnant un personnage d’origine mexicaine établi depuis longtemps aux États-Unis, toutes les scènes se déroulant entre le protagoniste et l’une des premières femmes de sa vie, incarnée par Salma Hayek, sont donc logiquement jouées en espagnol.

« Ce fut d’autant plus amusant que Javier a dû emprunter l’accent mexicain pour ce rôle, a expliqué l’actrice au cours d’une conférence de presse. Alors là, j’étais comblée, j’ai pu donner la réplique au comédien que j’aime le plus au monde, qui s’adonne aussi à être le mari de ma meilleure amie ! Il est rare qu’on nous demande de jouer dans notre langue d’origine dans un film anglo-saxon, mais je savais que pour Sally, ce souci d’authenticité était important. »