(Berlin) Dans une interview publiée dans le journal britannique Screen, la cinéaste polonaise Agnieszka Holland a dénoncé l’hypocrisie du milieu du cinéma à propos des inconduites sexuelles de quelques-uns de ses plus illustres représentants, particulièrement Roman Polanski.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

« Pendant plusieurs années, l’Académie américaine [les Oscars] et l’Académie française [les César] étaient bien au fait des évènements, mais le cinéaste a néanmoins été célébré et récompensé. Soudain, l’humeur sociale change et le même homme devient complètement rejeté, non seulement aux États-Unis, mais partout ailleurs aussi. Je crois que les institutions se donnent bonne conscience et veulent maintenant montrer une sorte de pureté morale. » 

Agnieszka Holland, qui travaille aussi beaucoup à la télévision (House of Cards), présentera jeudi le drame historique Charlatan, sélectionné dans la section Berlinale Special Gala.