(Paris) Le réalisateur français Ladj Ly s’est dit lundi « heureux et fier » que son film Les Misérables soit nommé aux Oscars dans la catégorie meilleur film étranger, souhaitant que son exemple donne envie aux jeunes « d’aller jusqu’au bout » de leurs rêves.

Agence France-Presse

« C’est exceptionnel. Je suis heureux, fier et content. C’est une incroyable aventure de voir que l’on est le représentant de la France aux Oscars. C’est juste énorme », a déclaré Ladj Ly à l’AFP, en marge d’une soirée à Paris organisée en amont de la cérémonie des Césars, le palmarès du cinéma français, qui se tiendra fin février.

> Lisez notre critique du film : https://www.lapresse.ca/cinema/critiques/202001/09/01-5256265-les-miserables-des-allures-de-crash-.php

« J’espère que ça va faire réfléchir cette jeunesse, lui donner envie d’aller jusqu’au bout et lui montrer que l’on peut partir de rien, de tout en bas, comme moi, et se retrouver par exemple aux Oscars », a-t-il ajouté, après l’annonce lundi des nominations américaines.

« Je n’ai jamais imaginé que cela puisse arriver », a-t-il encore dit. « Quand j’ai appris la nouvelle, c’était fou ».

« Si je gagne l’Oscar, je me servirai de cette tribune », a promis le cinéaste de 40 ans. « Mon film est engagé et politique et concerne tous les pays finalement ».

Les Misérables fait partie des cinq films nommés dans la catégorie meilleur film étranger pour les Oscars, qui seront remis le 9 février à Los Angeles, aux côtés notamment de Douleur et gloire de Pedro Almodovar et de Parasite de Bong Joon-ho.

Prix du jury du Festival de Cannes, Les Misérables raconte l’histoire d’une bavure policière dans une cité sensible de Seine–Saint-Denis, à travers le destin d’un policier qui débarque en plein été à la brigade anticriminalité.

Parasite, Palme d’or du dernier Festival de Cannes, part favori, mais il a décroché aussi cinq autres nominations, notamment dans la catégorie phare du meilleur film.

Le film sud-coréen a déjà remporté le Golden Globe du meilleur film étranger.