L’actrice américaine Anne Hathaway, qui tient le rôle principal du film The Witches, qui a récemment pris l’affiche sur la chaîne HBO Max, a présenté ses excuses sur son compte Instagram par rapport à la représentation de son personnage de la Grandissime sorcière dans le film réalisé par Robert Zemeckis.

Pierre-Marc Durivage
Pierre-Marc Durivage La Presse

Contrairement à la description du personnage imaginé par l’auteur Roald Dahl en 1983 et dépeint une première fois au cinéma en 1990 par Anjelica Houston, la sorcière interprétée par Anne Hathaway cache trois longs doigts sous ses gants au lieu de cinq doigts surmontés de longues griffes. Or, des militants pour les droits des personnes handicapées ont indiqué après la première du film que les mains du personnage d’Anne Hathaway affichaient une condition similaire à l’ectrodactylie, un état qui se caractérise par l’absence d’un ou plusieurs membres centraux sur la main ou le pied.

« J’ai récemment appris que des plusieurs personnes affichant des différences au niveau de leurs membres, en particulier des enfants, ont ressenti de la douleur en voyant la représentation de la Grandissime sorcière, a écrit la comédienne. Je suis quelqu’un qui croit sincèrement en l’inclusion et je déteste la cruauté, je dois donc des excuses pour le tort que j’ai causé. Je m’excuse. Je n’ai pas fait le lien entre la Grandissime sorcière et les différences au niveau des membres quand le personnage m’a été présenté. Si j’avais réalisé, je vous assure que cela ne serait jamais arrivé. »

Les responsables de la Warner Brothers ont également présenté leurs excuses mercredi, indiquant qu’ils n’avaient jamais eu l’intention d’offenser personne. Anne Hathaway a par ailleurs invité les abonnés à son compte à donner leur appui à Lucky Fin Project, un organisme à but non lucratif qui a pour but de sensibiliser, soutenir et encourager les personnes nées avec la symbrachydactylie.

> Pour consulter le site du projet Lucky Fin (en anglais)