La pandémie force les producteurs de No Time to Die (Mourir peut attendre) à reporter une fois de plus la sortie du film, cette fois le 2 avril 2021. Le 25e opus officiel de la série James Bond, qui devait prendre l’affiche le 20 novembre, soit sept mois après la date initialement fixée, sortira finalement un an plus tard que prévu.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

« MGM, Universal et les producteurs Michael G. Wilson et Barbara Broccoli ont annoncé aujourd’hui que No Time to Die est reporté au 2 avril afin qu’il puisse être vu sur grand écran par un auditoire mondial. Nous comprenons la déception de nos admirateurs mais nous avons maintenant hâte de partager No Time to Die l’an prochain », a déclaré le studio au site Deadline.

Ce report, bien involontaire, alourdit encore le destin d’un film ayant déjà connu son lot de pépins. Déjà marqué par le retrait de Danny Boyle (Slumdog Millionaire), qui avait entraîné un report des dates de tournage et de sortie, le nouvel épisode de la franchise, réalisé par Cary Fukunaga (Sin Nombre, Beasts of No Nation), est ainsi reporté une troisième fois. Daniel Craig endosse le costard du plus célèbre agent de Sa Majesté pour une dernière fois, entouré de Rami Malek, Léa Seydoux, Ana De Armas, Christoph Waltz, Ben Whishaw et Ralph Fiennes.

PHOTO FOURNIE PAR METRO GOLDWYN MAYER

La sortie de No Time to Die, avec Daniel Craig, est reportée au 2 avril 2021.

Les résultats décevants de Tenet au box-office en Amérique du Nord auraient pesé lourd dans la décision qu’a prise le studio. Du côté des superproductions hollywoodiennes, seuls Soul, un film d’animation de Pixar, dont la sortie est toujours prévue le 20 novembre, Dune, de Denis Villeneuve (18 décembre) et Wonder Woman 1984 (25 décembre) pourraient encore un peu sauver la mise de 2020, une année jusqu’ici complètement désastreuse.