Un nouveau site internet dont la fonction sera de centraliser et faciliter la découverte du cinéma québécois sera lancé ce jeudi matin, fruit d’une collaboration entre 21 distributeurs de films du Québec.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Aime ton cinéma se veut un répertoire de films que les gens pourront découvrir de différentes façons : par titre, par ordre alphabétique, par thèmes, par bouquets (par exemple, les films d’un réalisateur), etc. 

Quelque 1000 titres, nouveaux comme anciens, ont été répertoriés en vue du lancement de ce répertoire dont la création s’est faite dans la foulée de la pandémie de coronavirus, mais dont l’existence se poursuivra, et même se bonifiera, une fois la crise derrière nous. Autrement dit, l’outil va survivre au confinement.

Tant pour Chantal Pagé, conceptrice du projet et présidente de la maison de distribution 4:3, que pour Andrew Noble, président du Regroupement des distributeurs indépendants de films du Québec (RDIFQ), un des objectifs est de centraliser l’information et d’améliorer ainsi la « découvrabilité » des films québécois en ligne.

« Lorsque les salles de cinéma ont fermé, tout le monde s’est mis à mettre ses films en ligne à gauche et à droite. Ça créait de la confusion, croit Chantal Pagé. C’était un bon moment pour se regrouper. »

« Avant, quand on entrait dans un club vidéo, on trouvait facilement les films québécois regroupés dans une section. Notre plateforme se veut la version virtuelle de cela, dit Andrew Noble, qui est aussi vice-président à la distribution de Filmoption international. Nous serons le Panier Bleu du cinéma québécois. »

« Belle expérience de collaboration »

Le regroupement des 21 distributeurs associés au projet a obtenu des fonds de la SODEC et de Téléfilm pour la création du site et pour en faire la promotion. La construction du site s’est faite en partenariat avec Mediafilm et sa plateforme ouvoir.ca.

La plateforme ouvoir.ca est un outil magnifique, mais elle est surtout consacrée à la recherche par titre. Avec aimetoncinema.ca, l’avantage tient au fait que les formes de recherche seront plus variées.

Andrew Noble, président du Regroupement des distributeurs indépendants de films du Québec

La plateforme ne permettra pas la location directe de films. Elle renverra les cinéphiles sur les sites de location, que ce soit directement chez les distributeurs ou sur des plateformes de diffusion à la Crave, Netflix ou Tou.tv.

Mme Pagé et M. Noble se félicitent de la collaboration qui s’est faite entre les différents distributeurs pour faire aboutir ce projet. « Ce fut une belle expérience de collaboration, soutient Mme Pagé. On a travaillé avec les forces de chacun. C’est sûr que le contexte s’y prête davantage, mais les gens se sont beaucoup entraidés. » « C’est la première fois que l’on trouve une telle solidarité et une complicité chez les distributeurs », ajoute M. Noble.

Ce dernier voit aussi l’utilité de l’outil quand les salles de cinéma vont rouvrir. « La plateforme sera encore très utile, dit-il. Par exemple, on pourra trouver une section de films de la semaine et les noms des salles qui le présenteront. »

> Consultez le site Aime ton cinéma