Six ans se sont écoulés depuis qu’Elsa, Anna, Olaf, Kristoff et Sven ont fait leur apparition dans le gigantesque succès Frozen (La reine des neiges), devenu le film d’animation le plus lucratif au box-office mondial. Les attentes pour Frozen 2, de Disney, qui fera son entrée dans les salles de cinéma le 22 novembre, sont élevées. La Presse s’est entretenue avec Idina Menzel, l’interprète d’Elsa, et Josh Gad, qui prête sa voix à l’adorable bonhomme de neige Olaf.

Danielle Bonneau Danielle Bonneau
La Presse

L’enthousiasme est palpable dans la voix d’Idina Menzel, l’interprète d’Elsa, LA reine des neiges, qui a fait fureur avec son mégatube Let It Go (Libérée, délivrée), lorsque la comédienne et chanteuse nous explique qu’elle réserve au public deux grandes chansons (sur les sept nouvelles que contient le film). 

« Vous avez entendu une seule chanson dans les bandes-annonces, Into the Unknown, mais il y en a une autre qui, à mon avis, est à égalité avec Let It Go », dit-elle en riant, lors d’une entrevue téléphonique. « Elle est tout aussi forte, mais plus révélatrice. »

Le film d’animation Frozen, lancé sans grandes attentes en 2013, met en vedette une jeune reine terrorisée par sa faculté de transformer tout ce qu’elle touche en glace, sa sœur aimante et optimiste, un bonhomme de neige hilarant qui adore les câlins, un marchand de glace serviable et son fidèle renne dans le royaume scandinave d’Arendelle. Il a remporté l’Oscar du meilleur film d’animation de l’année en 2014, et la chanson Let It Go, composée par Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez, a gagné l’Oscar de la meilleure chanson originale écrite pour un film.

PHOTO JORDAN STRAUSS, INVISION, ASSOCIATED PRESS

Idina Menzel, l’interprète d’Elsa, LA reine des neiges, 
à la première mondiale de Frozen 2, à Los Angeles

Let It Go est l’un des grands cadeaux que j’ai reçus dans ma vie. Je suis sincère quand je dis cela. J’essayais de réussir ma carrière sur disque et j’avais eu la chance d’avoir un certain succès sur Broadway. Mais ce n’était rien comparé à ce que j’ai connu avec Let It Go. »

Idina Menzel, l’interprète d’Elsa

« Surtout que cette chanson n’est pas ordinaire. Elle parle à la jeune génération, elle les encourage à accepter ce qui les différencie des autres et à comprendre ce qui les rend spéciaux et extraordinaires.

« Ce message continue de grandir de façon exponentielle, poursuit-elle. Les femmes en parlent davantage ces temps-ci, se permettant de montrer davantage leur pouvoir, leur colère, leur férocité, sans porter de jugement. C’est la beauté de ce deuxième film. Dans le premier, Elsa avait honte de ses pouvoirs spéciaux, elle avait peur parce qu’elle craignait de mettre en danger les personnes qu’elle aimait et d’être ostracisée. Dans Frozen II, elle assume ses pouvoirs, elle les aime et elle essaie de les utiliser pour sauver son royaume et rendre le monde meilleur. »

La chanteuse et comédienne américaine se dit ravie que les créateurs aient pris leur temps entre la sortie des deux opus. « J’étais excitée de voir où ils mèneraient mon personnage, a-t-elle expliqué. J’ai senti que c’était vraiment important pour eux d’avoir une histoire à raconter. Ils ont été patients jusqu’à ce qu’ils sachent, au fond de leur cœur, que la voie qu’ils suivaient était la bonne. Ils explorent les raisons pour lesquelles Elsa a des pouvoirs spéciaux et ce qu’elle est destinée à accomplir. »

Tous de retour

Kristen Bell (la fougueuse Anna), Jonathan Groff (le sympathique marchand de glace qui tombe amoureux d’Anna) et Josh Gad (l’adorable bonhomme de neige Olaf) sont également de retour, tout comme les réalisateurs Jennifer Lee et Chris Buck, le producteur Peter Del Vecho et les compositeurs Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez. 

PHOTO FOURNIE PAR DISNEY

L’action se déroule trois ans après qu’Anna a sauvé sa sœur Elsa d’une mort certaine et permis au royaume d’Arendelle de retrouver un rythme de vie normal. De nouveaux personnages entrent en jeu, dont la reine Iduna (Evan Rachel Wood), la mère d’Elsa et d’Anna, et le lieutenant Destin Mattias (Sterling K. Brown).

PHOTO VALERIE MACON, AGENCE FRANCE-PRESSE

Josh Gad, qui incarne l’adorable bonhomme de neige Olaf, 
à la première mondiale de Frozen II, à Hollywood

Olaf a évolué. Dans le premier film, il était comme un enfant, naïf et émerveillé. Dans le second, il comprend mieux sa place dans le monde et remet en question des choses qu’il a toujours tenues pour acquises.

 Josh Gad, interprète d’Olaf, en entrevue téléphonique

« Il reconnaît que la vie n’est pas toujours facile et qu’il peut y avoir du danger. Cela transparaît très bien dans sa chanson When I Am Older. Il demeure toujours l’éternel optimiste, mais sa vision est plus nuancée. »

Il se reconnaît un peu dans Olaf, qui voit toujours le verre à moitié plein. « Je me rappelle quand j’étais assez jeune pour croire qu’il n’y avait pas de mal dans le monde, explique-t-il. C’est ce qui rend Olaf universellement attachant. Ce film est excitant et émotivement surprenant. Mais il demeure encore une fois foncièrement une comédie. Et Olaf procure de la joie comme lui seul en est capable. »

Dans cette suite, les personnages s’engagent vers l’inconnu et auront d’énormes défis à relever. Ils ignorent ce qui les attend dans l’avenir, mais doivent faire la paix avec des décisions prises dans le passé, qui touchent maintenant leur vie. 

« Cela ajoute de la richesse à l’histoire », indique Josh Gad, heureux d’interpréter à nouveau des chansons de Kristen Anderson-Lopez et de Robert Lopez.

« C’est ma troisième collaboration avec au moins l’un des deux membres du couple, précise-t-il. J’ai commencé ma carrière sur Broadway dans la comédie musicale The Book of Mormon, coécrite par Bobby. Les compositeurs n’ont pas essayé de reproduire les chansons du premier film. Ils sont allés complètement ailleurs et en ont créé sept, tout aussi belles. »

De solides amitiés

Avec les années, les liens entre les membres de la distribution sont devenus étroits. « Nous avons commencé à travailler ensemble il y a neuf ans, c’est-à-dire trois ans avant le lancement de Frozen », fait-il remarquer.

PHOTO FOURNIE PAR DISNEY

Josh Gad collabore ainsi à l’album de Noël, Christmas : A Season of Love, qu’Idina Menzel vient de lancer. Il se joint à elle dans la chanson We Wish You the Merriest, dont la version originale était interprétée par Frank Sinatra et Bing Crosby.

« J’avais besoin de la chanter avec quelqu’un de drôle et spontané, qui en plus est un bon chanteur, souligne la principale intéressée. C’est parfait de réunir en chanson Elsa et Olaf. Mais Josh et moi, on se connaît depuis longtemps. On a commencé ensemble sur Broadway. On fait partie de la même communauté. Je suis reconnaissante de pouvoir partager l’immense succès de Frozen avec les autres membres de l’équipe et de les avoir à mes côtés. »

Ni Elsa ni elle n’ont un cœur de glace.

Frozen 2, en salle le 22 novembre