En entrevue, Ian McKellen a réagi à la « controverse » des images de synthèse dans l’adaptation de la comédie musicale Cats au grand écran.

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

Depuis que la bande-annonce est sortie, des amateurs ont déploré l’aspect trop humain des félins sur les réseaux sociaux, le fait que leur silhouette a des courbes « sexy », ou encore que leurs visages sont « terrifiants ». « Ce ne sont pas de vrais chats… Mais des personnes qui jouent des chats », a avancé l’acteur en vedette dans le film.

Selon McKellen, le réalisateur, Tom Hooper, a utilisé l’imagerie numérique pour exposer le caractère félin des humains comme dans la proposition scénique. « Au théâtre, Cats montrait des personnages humains qui explorent leur nature féline. Ça aurait été trop facile de les transformer en chats au cinéma. Et trahi le sens de la pièce qui a eu un énorme succès. » 

Cats prend l’affiche le 20 décembre en Amérique du Nord.