La Cinémathèque québécoise marquera de diverses façons les 10 ans de la mort de Pierre Falardeau, cinéaste, écrivain et militant indépendantiste qui s’est éteint le 25 septembre 2009.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Au cœur de la programmation se trouvera, du 25 septembre au 30 octobre, une exposition d’affiches politiques que collectionnait Falardeau, note Marcel Jean, directeur général de la CQ.

Une trentaine d’affiches sur toutes sortes d’évènements et points chauds du militantisme (Tricofil, la lutte contre l’apartheid, les Chevaliers de l’indépendance, l’Irlande du Nord, etc.) seront exposées. À cela s’ajoutera un cycle de films qui ont influencé Falardeau, tel Le souper d’Edouard Molinaro, et de Falardeau lui-même.

On tiendra également une table ronde. Le tout devrait aussi coïncider avec le lancement d’un ouvrage qui est en fait le mémoire de maîtrise en anthropologie que M. Falardeau avait écrit sur la lutte.