Source ID:; App Source:

Des cinéphiles qui ont du chien

Daphné, sa chienne Jacka et tous les autres... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Daphné, sa chienne Jacka et tous les autres spectateurs ont assisté à la représentation de 21 h, hier soir, une plage horaire judicieusement choisie pour donner le temps à l'équipe d'entretien de bien nettoyer la salle par la suite.

Photo Olivier Jean, La Presse

Une salle de projection montréalaise s'est transformée en parc à chiens le temps d'un film, hier soir. Le cinéma du Parc a invité les maîtres et leurs toutous pour une représentation d'Isle of Dogs, un film d'animation de Wes Anderson mettant en vedette le meilleur ami de l'homme. En deux jours, tous les billets avaient trouvé preneurs à deux ou quatre pattes.

Oursin, un chien MIRA retraité, et ses maîtresses... (Olivier Jean, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Oursin, un chien MIRA retraité, et ses maîtresses Eve Lachapelle et Élisabeth Gauthier.

Olivier Jean, La Presse

Oursin, un chien MIRA relevé de ses fonctions pour un problème de genou, profite bien de sa retraite. Entre ses maîtresses Eve Lachapelle et Élisabeth Gauthier, il attend le début de la représentation. « On est venues pas mal juste pour le chien, admet Élisabeth en riant. Quoique c'est un film de Wes Anderson, alors on est pas mal certaines que ça va être bon. »

L'idée est née de l'inspiration d'une initiative semblable à Dublin et s'est confirmée dans l'esprit des administrateurs lorsqu'une cliente a signifié son intérêt pour un tel happening. « On savait que ce serait populaire. En deux jours, les 160 billets se sont vendus, incluant les places pour les chiens », a dit Jean-François Lamarche, directeur général adjoint du cinéma du Parc, ajoutant que si la soirée se déroulait sans ennuis, l'expérience pourrait bien se répéter.

Carole Bergeron était curieuse de voir la gestion de la soirée avec tous ces spectateurs à quatre pattes. Les chiens étaient calmes et à peine quelques aboiements se sont fait entendre. Molly, sa golden doodle de 3 ans, était assise bien droite pendant la présentation. Il faut dire qu'elle avait une bonne raison de faire bonne impression puisque son amoureux du parc à chiens, Benji, était assis à ses côtés.

Geneviève Blais et ses trois chiennes.... (Olivier Jean, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Geneviève Blais et ses trois chiennes.

Olivier Jean, La Presse

Lucie et son maître Gabriel.... (Olivier Jean, La Presse) - image 2.1

Agrandir

Lucie et son maître Gabriel.

Olivier Jean, La Presse

Assise en plein centre de la première rangée, Geneviève Blais savourait sa soirée qu'elle attendait avec impatience. Ses trois chiennes, Agathe et Lili-Rose, 13 ans, et Catherine, 1 an et demi, avaient chacune leur billet, mais elles ont écouté le film sur le même siège, trop lourd à garder baissé pour chacune d'elles. « Quand Agathe était bébé, je l'avais amenée au cinéma, cachée dans mon manteau. Et là, elle a 13 ans, elle est presque aveugle, et ça me rend émotive d'être ici avec elle », a confié sa maîtresse.

C'était soirée tricherie pour Lucie. La belle blonde a eu droit au classique pop-corn pour accompagner le film, pendant lequel elle s'est rapidement endormie sur les genoux de son maitre Gabriel. C'était un peu l'idée derrière l'initiative, a expliqué le directeur général adjoint du cinéma : que les gens « se sentent comme à la maison » tout en faisant une sortie au cinéma.

Afin de maximiser les chances que tout se déroule dans le calme, des animaliers étaient sur place, le nombre d'employés avait été doublé, le volume du film avait été diminué, et les lumières avaient été seulement tamisées. Des sacs de plastique recouvraient les bancs des chiens et comme les maîtres de Boubou, un imposant bouvier bernois de 10 mois seulement, les participants devaient amener une couverture pour couvrir le banc sur lequel toutou prenait place.

Le film d'animation Isle of Dogs de Wes... (Olivier Jean, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Le film d'animation Isle of Dogs de Wes Anderson met en vedette le meilleur ami de l'homme.

Olivier Jean, La Presse

Il ne suffisait pas que d'une idée originale et de la bonne volonté pour rendre cette soirée possible. Les organisateurs ont dû penser à de nombreux détails, comme l'accord des assureurs et des gestionnaires du centre commercial dans lequel se trouve le cinéma. Daphné, sa chienne Jacka et tous les autres spectateurs ont assisté à la représentation de 21 h, hier soir, une plage horaire judicieusement choisie pour donner le temps à l'équipe d'entretien de bien nettoyer la salle par la suite.

Le cinéma du Parc a l'habitude d'organiser des événements en marge de sa programmation. Récemment, lors de la présentation du documentaire Main basse sur la ville, des architectes avaient été invités pour ouvrir la discussion. « Avec des chiens, c'est la première fois ! On essaie de créer le plus d'événements originaux possible pour inciter les gens à sortir de chez eux », a expliqué M. Lamarche.




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer