Source ID:0dc5b125-e201-47be-881d-21c5431d34ac; App Source:alfamedia

Échos de scène: Karine Ledoyen présente sa nouvelle pièce

La chorégraphe Karine Ledoyen... (Photo Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

La chorégraphe Karine Ledoyen

Photo Robert Skinner, Archives La Presse

Mario Cloutier

Tous les mardis, La Presse présente les actualités de la semaine dans le monde du théâtre à Montréal et au Québec. Premières, coups de coeur, spectacles en tournée et pièces à voir. La scène se passe ici et maintenant.

En vedette: Karine Ledoyen

La chorégraphe Karine Ledoyen présente sa toute nouvelle pièce De la glorieuse fragilité, un «documentaire scénique» inspiré d'entrevues réalisées avec une vingtaine de danseurs et danseuses qui ont quitté leur profession pour diverses raisons. La créatrice de Québec a été surprise des réponses qu'elle a reçues dans ce contexte très particulier.

«On entend les entrevues dans le spectacle, explique-t-elle, mais on s'éloigne du documentaire. Ce qui m'intéresse, c'est la fragilité. Je me disais que le moment où on quitte la danse doit être difficile. Martha Graham disait qu'un "danseur meurt deux fois". Ce qui ressort des entrevues, c'est que la danse est toujours précieuse pour ceux et celles qui l'ont pratiquée.»

Sur scène: Elinor Fueter, Jason Martin, Simon Renaud et Ariane Voineau. Le spectacle en est un de célébration du corps en mouvement. Tant que le corps vit, il danse. La chorégraphe affirme qu'elle a vécu de très beaux moments en entrevue et qu'elle voit maintenant la danse différemment.

«Personne ne m'a dit qu'il ou elle ne dansait plus. Il y a un legs qui reste dans le corps et dans la façon de vivre. Les spectateurs vont assister à ça. Tout le monde vit de petits deuils dans sa vie. On trouve des forces inexplicables dans les moments de transition et devant l'inconnu. C'est dans la faille ou l'échec que l'on est le plus honnête.»

De la glorieuse fragilité est présentée à l'Agora de la danse (Édifice Wilder) du 28 novembre au 1er décembre. 

Prix de la critique: Les finalistes de l'AQCT

Les finalistes aux Prix de la critique sont maintenant connus. Dans la catégorie «meilleur spectacle de l'année 2017-2018», l'Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT) a sélectionné: La déesse des mouches à feu, L'Iliade et Le tigre bleu de l'Euphrate. À la mise en scène: Marc Beaupré (L'Iliade), Alix Dufresne et Patrice Dubois (La déesse des mouches à feu) et Denis Marleau (Le tigre bleu de l'Euphrate). Trois femmes se font la lutte dans la catégorie du meilleur texte: Fanny Britt (Hurlevents), Alexia Bürger (Les Hardings) et Catherine-Anne Toupin (La meute). Pour les prix d'interprétation, les finalistes sont, du côté féminin, Marie-Thérèse Fortin (La détresse et l'enchantement), Marie-France Lambert (Je disparais) et Monique Miller (Les chaises); et du côté masculin, Guillaume Cyr (La meute), Sébastien René (Le bizarre incident du chien pendant la nuit) et Emmanuel Schwartz (Le tigre bleu de l'Euphrate). À Québec, l'AQCT a choisi, dans la catégorie du meilleur spectacle: Amadeus (production Le Trident), Hôtel-Dieu (production Nous sommes ici), Incendies (Le Trident) et Tomates (production L'orchestre d'hommes-orchestres). Les lauréats seront connus en décembre.

Le dramaturge Martin Bellemare... (photo HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, archives LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Le dramaturge Martin Bellemare

photo HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, archives LA PRESSE

Prix: Martin Bellemare

Le Centre des auteurs dramatiques (CEAD) a remis hier soir à Montréal le prix annuel Michel-Tremblay au dramaturge Martin Bellemare pour son texte Moule Robert, produit par le Théâtre La Rubrique de Jonquière, qui porte sur un homme accusé à tort d'agression sexuelle. Le lauréat recevra une bourse de 20 000 $, dont la moitié provient du Conseil des arts et des lettres du Québec et l'autre de la Fondation du CEAD avec une contribution de Michel Tremblay. Doté d'une bourse de 10 000 $, le prix Louise-LaHaye, qui souligne l'excellence d'un texte pour enfants, a été attribué à Trois petites soeurs de Suzanne Lebeau, créé par le Théâtre Le Carrousel. 

Théâtre d'objets: Première neige

La pièce de théâtre d'objets pour adultes Première neige, de la compagnie française Elvis Alatac, une codiffusion du Théâtre Aux Écuries et de Casteliers, est une pièce intimiste, adaptée d'une nouvelle de Guy de Maupassant. Elvis Alatac s'empare d'auteurs classiques pour les reprendre à son compte, les malaxer et rire avec le public de leurs histoires grandioses et terrifiantes. Vendredi, les spectateurs peuvent se présenter à la billetterie dès 18 h et déterminer le prix de leur billet en fonction de leur budget.

Première neige est présentée du 28 au 30 novembre au théâtre Aux Écuries.

Nomination: Éric Jean aux 2 Mondes

Le metteur en scène Éric Jean se joindra en mars prochain au dramaturge Sébastien Harrisson, en poste depuis 2013, pour codiriger le Théâtre des 2 Mondes et voir à ses destinées artistiques. Lors de la saison 2019-2020, tous les spectacles de la compagnie, tant ceux pour le jeune public que ceux pour le public adulte, seront cosignés par Sébastien Harrisson, aux textes, et par Éric Jean, à la mise en scène.

Guy Jodoin et Mickaël Gouin dans la pièce Bilan, de... (photo Yves Renaud, fournie par le TNM) - image 3.0

Agrandir

Guy Jodoin et Mickaël Gouin dans la pièce Bilan, de Marcel Dubé, présentée au TNM jusqu'au 8 décembre

photo Yves Renaud, fournie par le TNM

Aussi à l'affiche

2018 Revue et corrigée, d'un collectif d'auteurs, mise en scène de Natalie Lecompte, au Rideau Vert jusqu'au 5 janvier 2019.Camillien Houde, «le p'tit gars» de Ville-Marie, d'Alexis Martin, mise en scène de Daniel Brière et Geoffrey Gaquère, à Espace libre jusqu'au 15 décembre.

Platonov amour haine et angles morts, d'après Anton Tchekhov, mise en scène d'Angela Konrad, au Théâtre Prospero jusqu'au 15 décembre.

Perplex(e), de Marius Von Mayenburg, mise en scène de Patricia Nolin, à La Petite Licorne jusqu'au 14 décembre.

L'assemblée, d'Annabel Soutar, Alex Ivanovici et Brett Watson, mise en scène de Chris Abraham, à Espace Go jusqu'au 2 décembre.

Souveraines, de Rose-Maïté Erkoreka, mise en scène de Marie-Josée Bastien, au Quat'sous jusqu'au 8 décembre.

Bilan, de Marcel Dubé, mise en scène de Benoît Vermeulen, au TNM jusqu'au 8 décembre.

Bonjour, là, bonjour, de Michel Tremblay, mise en scène de Claude Poissant, au Théâtre Denise-Pelletier jusqu'au 1er décembre.

Centre d'achats, d'Emmanuelle Jimenez, mise en scène de Michel-Maxime Legault, au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui jusqu'au 1er décembre.

Des souris et des hommes, de John Steinbeck, mise en scène de Vincent-Guillaume Otis, chez Duceppe jusqu'au 1er décembre.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer