Source ID:571622; App Source:cedromItem

Les dinos sont de retour

Le spectacle est peuplé d'une vingtaine de dinosaures... (Photo Patrick Murphy, fournie par la production)

Agrandir

Le spectacle est peuplé d'une vingtaine de dinosaures de 10 espèces différentes évoluant dans un vaste décor et parmi des effets spéciaux.

Photo Patrick Murphy, fournie par la production

Caroline Rodgers
La Presse

Ils sont énormes, ils sont sauvages et ils ont fait le tour de la planète. Les dinosaures sont de retour au Centre Bell avec La marche des dinosaures - live et spectaculaire, spectacle conçu en Australie qui été vu par 8 millions de personnes depuis sa création en 2007.

S'il pouvait décrire le spectacle en quelques mots à quelqu'un qui ne l'a jamais vu, le metteur en scène Scott Farris dirait qu'il s'agit «d'une aventure incroyable qui raconte l'histoire des dinosaures».

«J'utilise le mot "incroyable" parce que nous avons des dinosaures grandeur nature extrêmement réalistes, dit-il. Ils le sont tellement que, si vous pouviez descendre sur scène et vous tenir à côté d'eux, vous auriez l'impression qu'ils sont vivants. Ce n'est pas quelque chose que l'on voit tous les jours.»

Le spectacle est peuplé par une vingtaine de dinosaures de 10 espèces différentes évoluant dans un vaste décor et parmi des effets spéciaux. Il s'agit de marionnettes très évoluées dont les plus grosses sont contrôlées par trois personnes cachées à l'intérieur. On pourra ainsi observer des platéausaures, allosaures, stégosaures, brachiosaures et les terribles tyrannosaures rex, entre autres.

Parmi tous ces monstres, un humain: le narrateur, qui joue le rôle d'un paléontologue et dont la présence sert aussi de référence aux spectateurs afin qu'ils mesurent mieux la taille gigantesque des bestiaux. Tout ce beau monde respecte un scénario bien précis. À Montréal, il y aura deux versions du spectacle, l'une en français et l'autre en anglais.

La science

Selon Scott Farris, l'expérience La marche des dinosaures est une activité éducative aussi bien qu'un divertissement. Avant de devenir un spectacle pour amphithéâtres, c'était d'ailleurs un documentaire diffusé par la BBC qui a connu un immense succès international.

«Je viens du monde du théâtre et je crois que quand le public paie pour voir un spectacle, il faut lui en donner pour son argent. Il faut que les spectateurs en aient plein la vue. D'un autre côté, ce spectacle est basé sur un programme scientifique et nous travaillons avec des paléontologues. Ce que nous montrons au sujet des dinosaures est donc basé sur des faits scientifiques très précis. Les spectateurs vont apprendre quelque chose.»

Depuis que le spectacle est passé par Montréal une première fois en 2009, de nouvelles recherches scientifiques ont démontré que certaines espèces de dinosaures avaient des plumes. Les créateurs des marionnettes géantes ont donc dû s'ajuster.

«Maintenant, nos carnivores ont des plumes sur une partie de leur corps, dit-il. C'est une théorie largement acceptée par la science. Depuis la dernière fois, nous avons aussi modifié le scénario et nous avons plus de dinosaures et de nouveaux effets spéciaux.»

Après avoir vu La marche des dinosaures, les spectateurs réaliseront mieux à quel point ces créatures étaient immenses. Ils se feront une meilleure idée de la vie sur terre à cette époque, selon le metteur en scène.

«Plusieurs scientifiques sont venus voir notre spectacle et ils l'ont adoré, dit-il. Les paléontologues sont ravis de voir que nous intéressons de nouveau les gens aux dinosaures.»

Des dinosaures à Véronic DiCaire

On sera étonné d'apprendre que Scott Farris est aussi le metteur en scène du spectacle de Véronic DiCaire à Las Vegas. C'est qu'au-delà des spectacles paléontologiques à grand déploiement, il est d'abord et avant tout un metteur en scène de théâtre et de comédies musicales. Il a notamment dirigé plusieurs productions de Chicago, The Musical, conçu le spectacle multimédia George Lucas Live Adventure et agi comme consultant auprès du Cirque du Soleil.

«J'aime bien travailler avec les humains et pas seulement avec des marionnettes géantes. Quoique ces dinosaures se plaignent moins souvent que les acteurs», conclut-il en riant.

Au Centre Bell du 13 au 17 août.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer