Gab Roy: le monde de l'humour peu enclin à commenter

Mike Ward... (Photo: Anne Gauthier, archives La Presse)

Agrandir

Mike Ward

Photo: Anne Gauthier, archives La Presse

Gab Roy est-il un humoriste? Ses textes sur Mariloup Wolfe ou la pédophilie, et le malaise qu'ils créent, peuvent-ils être considérés comme des numéros de stand-up? Des questions auxquelles La Presse a tenté d'apporter un éclairage, mais qui n'ont trouvé que peu d'échos auprès des personnalités du monde de l'humour au Québec. Alors que Guillaume Wagner, Laurent Paquin et Cathy Gauthier ont préféré ne pas commenter, seul Mike Ward s'est prononcé.

Directrice de l'École nationale de l'humour, Louise Richer a quant à elle du mal à saisir les intentions qui se cachent derrière les textes de Gab Roy.

«Dans la vidéo où il parle de pédophilie, il ne se positionne pas, ricane entre les phrases qu'il a écrites lui-même. Il provoque, mais en même temps se distancie. Je ne comprends pas trop l'objectif», dit-elle.

La directrice de l'établissement qui forme chaque année la relève en humour reconnaît pourtant que le malaise peut être un procédé efficace s'il est habilement utilisé.

«C'est comme avec l'ironie, il faut s'assurer de fournir à un moment ou un autre les clés pour décoder ce qui vient avant et après le malaise. Gabriel D'Almeida Freitas, diplômé de l'ENH, a fait une série sur internet qui s'appelle La boîte à malle. Il s'agit de 100 capsules sur le malaise, une thématique qui est devenue sa signature», précise-t-elle.

Mais pour Louise Richer, si la déstabilisation du public peut s'avérer efficace, encore faut-il en maîtriser les rouages.

«Avec des thématiques comme le viol ou la pédophilie, il y a des points de vue à incarner. À l'École, certains vont adopter des sujets délicats, mais vont avoir le rôle de la victime ou même de l'agresseur, en donnant toujours un point de vue. Il y a aussi des zones grises. Mais au-delà de l'effet strict, qu'est-ce que tu as à dire? À un moment donné, il faut se demander: est-ce de l'humour?», s'interroge la directrice de l'ENH.

La réaction de Mike Ward

Alors que la plupart des appels lancés par La Presse sont restés sans réponse, Mike Ward, bien connu pour son style irrévérencieux, a accepté de commenter la vidéo de Gab Roy en ligne sur YouTube. Il nous a envoyé un texte à ce sujet, dont voici un extrait.

«Est-ce que j'ai regardé sa vidéo? Oui. Est-ce que j'ai ri? Non. Est-ce qu'on devrait l'empêcher de faire ce genre de gags? Non plus. Comme je dis depuis le début de ma carrière, je suis pour une liberté d'expression absolue. J'ai une mentalité très américaine là-dessus. Il faut protéger les droits de tout le monde, pas juste de ceux avec qui on est en accord.»

Lisez le texte intégral de l'humoriste dans La Presse+.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Nathalie Petrowski | Gab Roy et les méchants malaises

    Nathalie Petrowski

    Gab Roy et les méchants malaises

    En France, il y a Dieudonné. Aux États-Unis, il y a eu George Carlin, Eddie Murphy et feu Patrice O'Neal, un gros diabétique, ardent défenseur des... »

  • Le blogueur Gab Roy libéré

    Affaires criminelles

    Le blogueur Gab Roy libéré

    Le blogueur Gabriel Roy, 33 ans, mieux connu sous son nom d'humoriste Gab Roy, a comparu hier et a été libéré, après avoir passé près de 24 heures en... »

la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer