Si des hommes ayant commis de grandes atrocités peuplent les livres d’histoire ou encore des séries documentaires, les criminelles, elles, demeurent en général ignorées. Avec Tous les monstres naissent égaux, Marie-Pier Labrecque s’est intéressée au rapport qu’ont les femmes avec la violence. Un ouvrage poétique où campe une protagoniste cruelle, sauvage, impitoyable et complètement affirmée.

Publié le 18 janvier
Léa Harvey Le Soleil

Le tout premier livre de Marie-Pier Labrecque est né d’une « pulsion », d’une « envie de prendre la parole » pour « brasser la cage ». Sur les crimes dont sont victimes les femmes, mais aussi sur ceux qu’elles commettent.

Lisez la suite de l’article sur le site du Soleil
Tous les monstres naissent égaux

Tous les monstres naissent égaux

Lévesque éditeur (collection Vacarmeurs)

104 pages