Un deuxième chapitre de l’initiative Je lis québécois a été lancé le 23 avril afin d’encourager la lecture d’œuvres locales.

Sylvain Sarrazin Sylvain Sarrazin
La Presse

Des activités virtuelles ainsi que des productions audiovisuelles pour la télévision et les médias sociaux seront organisées dans ce cadre. On notera entre autres l’inauguration de causeries (les « midis Je lis québécois ») qui se tiendront jusqu’au 24 juin par l’entremise de Facebook Live, au cours desquelles s’exprimeront divers auteurs et animateurs, comme Michel Jean, Chrystine Brouillet, Rose-Aimée Automne T. Morin, Christine Beaulieu et Émilie Perreault, également porte-parole de la campagne.

Ces rendez-vous virtuels auront lieu les mardis et jeudis, ainsi que deux samedis, ces derniers étant axés sur la littérature jeunesse. D’autres évènements et partenariats devraient être annoncés incessamment. Cette campagne est poussée par 11 institutions de l’industrie du livre et soutenue par le ministère de la Culture et des Communications.

Consultez le site de Je lis québécois

Consultez la page Facebook de Je lis québécois