Quelques suggestions de livres jeunesse pour petits, enfants et adolescents.

Publié le 17 févr. 2021
Marie Allard
Marie Allard La Presse

Pour les petits : île mirobolante

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Mon île, texte et illustrations de Mark Janssen, éditions Kaléidoscope, dès 3 ans.

Un père et sa fille font naufrage. Dérivant sur un radeau, ils trouvent une île. Surprise : l’île se déplace dans l’océan, car c’est… la carapace d’une tortue géante. Magnifique avec ses tableaux colorés, cet album d’un artiste néerlandais montre la beauté de la nature, à préserver.

Mon île. Texte et illustrations de Mark Janssen. Éditions Kaléidoscope. Dès 3 ans.

Pour le primaire : famille multilingue

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Honey et Ketchup, texte de Jonathan Bécotte, illustrations de Sabrina Gendron, éditions Québec Amérique

Un garçon, adopté par un papa aimant, voit sa vie bouleversée. Son père a rencontré une nouvelle amoureuse, anglophone de surcroît. Elle aussi a un fils, qu’elle surnomme affectueusement honey. Dans cet album en vers libres, Jonathan Bécotte décrit quelques scènes marquantes de la vie de cette famille multilingue et reconstituée. Vives, les illustrations de Sabrina Gendron font qu’on s’attache à l’univers des deux garçons.

Honey et Ketchup. Texte de Jonathan Bécotte. Illustrations de Sabrina Gendron. Éditions Québec Amérique. Dès 7 ans.

Pour les ados : amis avec bénéfices

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Fille facile, texte de Josée de Angelis, collection Parc en face, éditions Les Malins

Jeanne, 17 ans, aime le sexe. Régulièrement, elle couche avec des gars, en respectant des principes clairs : le partenaire doit être célibataire, il doit porter un condom et ne pas vouloir former un couple. Fatiguée d’être traitée de pute à l’école — alors que les gars au même comportement ont droit au respect — Jeanne décide de trouver un amant régulier, un « ami avec bénéfices ». Avec un style direct et des dialogues réalistes, Josée de Angelis nous fait aimer ses personnages, complexes et attachants comme de vrais ados. À réserver à ceux qui n’ont pas peur du trio sexe, drogue et littérature.

Fille facile. Texte de Josée de Angelis. Collection Parc en face. Éditions Les Malins. Dès 15 ans.

Bande dessinée : drôles de philosophes

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Les Oizofilos : Pause philo, texte de Karine Gottot, illustrations de Mathieu Lampron, collection Explorateurs, éditions Bayard Canada

Les Oizofilos, ce sont quatre créatures qui observent et questionnent, comme bien des enfants. Quand ils partagent leurs réflexions, ils permettent d’ouvrir un vrai dialogue en famille. Les 10 courtes bandes dessinées présentées dans cet album abordent le respect (important quand on est nombreux à passer beaucoup de temps sous le même toit), le vol, la solitude, le changement, etc. C’est nuancé et sympathique.

Les Oizofilos : Pause philo. Texte de Karine Gottot. Illustrations de Mathieu Lampron. Collection Explorateurs. Éditions Bayard Canada. Dès 5 ans.

Documentaire : lettre d’amour à l’Amérique noire

PHOTO FOURNIE PAR L’ÉDITEUR

Invaincus, texte de Kwame Alexander, traduction de Marlène Cavagna, illustrations de Kadir Nelson, éditions Scholastic

Ce livre est une « lettre d’amour à l’Amérique noire », lit-on au dos d’Invaincus. C’est vrai. Dans ce poème, l’auteur afro-américain Kwame Alexander rend hommage à des personnages historiques — comme l’athlète Jesse Owens, le pasteur Martin Luther King Jr, la chanteuse Ella Fitzgerald ou l’adolescent tué par balle Trayvon Martin — et souligne l’importance d’évènements comme le mouvement pour les droits civils. Puissantes, les illustrations s’imprègnent dans notre mémoire.

Invaincus. Texte de Kwame Alexander. Traduction de Marlène Cavagna. Illustrations de Kadir Nelson. Éditions Scholastic. Dès 6 ans.