Les auteurs inuits pourront enfin rejoindre un plus large public grâce à un nouveau site web créé par le Laboratoire international de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique de l’UQAM.

Marie Tison Marie Tison
La Presse

Cela fait déjà deux siècles que les Inuits écrivent leurs propres histoires, que ce soit en inuktitut, en danois, en anglais ou en français. Le laboratoire a voulu leur donner une vitrine en présentant les livres inuits du Nunavik, du Nunavut, du Nunatsiavut et du Groenland.

On peut sélectionner les fiches selon la langue de parution ou de traduction. On peut également consulter des fiches sur les divers auteurs. Enfin, une section « Actualités » donne les dernières nouvelles dans le domaine de la littérature inuite.

Par exemple, on annonce la parution de la première traduction d’un texte d’une langue inuite à une autre : on a ainsi traduit un conte groenlandais en inuktitut.

> Consultez le site