Paul à la maison, 9e tome de la populaire série de Michel Rabagliati, est en lice pour le grand prix du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Une autre œuvre québécoise, soit L’affaire des hommes disparus, se retrouve dans la catégorie polar.

Émilie Côté Émilie Côté
La Presse

La pandémie force le festival à se tenir en deux étapes cette année. D’abord de façon virtuelle en janvier puis en chair et en os au mois de juin.

Les gagnants du concours seront dévoilés le 29 janvier.

Il y a cinq catégories, dont celle du grand prix, soit le Fauve d’or, qui récompense le meilleur album de l’année, peu importe le genre et le style. Nouveauté du festival en 2021 : la création d’un prix pour les jeunes adultes.

Une autre bande dessinée québécoise, L’affaire des hommes disparus, est en lice dans la catégorie polar. « À mi-chemin entre Twin Peaks et Les 4 As », dit-on, ce premier tome de la série Les mystères de Hobtown, de Kris Bertin et Alexander Forbes, a été traduit de l’anglais par Alexandre Fontaine Rousseau. Il s’agit par ailleurs d’une première nomination pour un livre des Éditions Pow Pow dans la compétition officielle d’Angoulême.

Les jurys seront présidés par Benoit Peeters (sélection officielle), Aude Picault (jeunesse) et Emmanuel Moynot (polar).

Soulignons par ailleurs que Michel Rabagliati a été le premier Québécois à remporter le Prix du public en 2010 pour Paul à Québec.

> Consultez le site du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême