La série de romans pour enfants Zoé Zabbé, publiée aux Éditions de Mortagne, est coécrite par Annie Lambert et Maélie Tran. En ouvrant un Zoé Zabbé, on découvre que l’une est née en 1982 et l’autre en… 2009 ! Maélie, 11 ans, signe les aventures de la colorée Zoé avec sa mère, Annie. Explications en quatre temps.

Marie Allard Marie Allard
La Presse

Nouveau défi

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DE MORTAGNE

Le premier Zoé Zabbé, De bas en haut, a été publié en février 2019 aux Éditions de Mortagne.

« Je carbure aux nouveaux projets, dit Annie Lambert, enseignante au primaire et autrice de romans pour adultes. J’avais envie de me lancer un défi et je me suis dit que je pourrais écrire du “jeunesse”. J’ai demandé à ma fille Maélie : “Qu’est-ce que tu aimerais lire ?” Elle m’a proposé de le faire avec moi. Elle avait une idée. » Maélie était alors en 3année du primaire ; elle finit actuellement sa 5année, à la maison.

« C’est elle qui trouve les points de départ de chaque livre, précise Annie Lambert. Même le nom de Zoé Zabbé vient d’elle. À l’école, sur la liste alphabétique, Maélie est souvent dans les dernières. Elle m’a dit : “Je voudrais inventer un personnage qui aimerait être la première, mais qui est toujours la dernière en ordre alphabétique.” On s’est assises et on a cherché un nom de famille qui commençait par Z. On s’est emballées et ça a donné Zoé Zabbé. »

Travail à quatre mains

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Grande lectrice, Maélie Tran aime particulièrement les livres de Marilou Addison, notamment les séries Le journal de Dylane et Les DIY de Maélie, aux éditions Boomerang.

Ce que vit Zoé Zabbé, « ça part toujours des évènements qu’on vit », précise Annie Lambert. Le dernier tome, Trésor en vue, a été créé avant leurs vacances en Caroline du Nord, l’été dernier. « Ma petite sœur pensait trouver le trésor de Barbe-Noire », explique Maélie. Cette sœur, c’est Anaïs, 7 ans, déjà une avide lectrice — c’est de famille.

Comment écrit-on à quatre mains ? « Ça dépend de l’âge de Maélie, dit Annie Lambert. À 9 ans, on ne travaille pas de la même façon qu’à 11 ans. Des fois, on va s’asseoir ensemble, d’autres fois, Maélie va commencer, ensuite je vais lire, mettre mes idées et peaufiner. D’autres fois encore, on s’assoit collées-collées et on se lâche lousse. On écrit tout ce qui nous passe par la tête. Dans Trésor en vue, le pirate roule ses R. Moi, je ne suis pas capable de le faire, donc Maélie relisait. On a eu des fous rires incroyables. »

Cot cot confinement

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DE MORTAGNE

Le 3e tome, Zoé Zabbé : L’ABC du sorcier, a paru en septembre 2019.

Que ferait le personnage de Zoé Zabbé, une fillette à l’imagination débordante, en confinement ? « Elle se commanderait des poules », répond spontanément Annie Lambert. Fait vécu ? « Oui, on s’est parti un projet de poulailler », confirme-t-elle en riant.

Est-ce que la mère et la fille profitent du temps passé à la maison pour écrire ? « C’est drôle à dire, mais je n’ai jamais eu aussi peu de temps, souligne Annie Lambert, enseignante dans une école fermée pour prévenir la propagation du coronavirus. C’est toute une réorganisation. Je fais beaucoup de choses en ligne pour mes élèves, parce que c’est important. En même temps, je trouve important que Maélie et Anaïs continuent leurs apprentissages. À tous ceux qui travaillent de la maison avec des enfants, je vous lève mon chapeau. On est capables, mais c’est une double gestion. »

Vers un cinquième tome

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Annie Lambert a coécrit La boîte à outils : Devoirs, aux Éditions de Mortagne, en plus de signer quelques romans pour adultes.

Le quatrième Zoé Zabbé a été publié juste avant que le Québec se mette sur pause pour freiner la COVID-19. Un cinquième tome est déjà écrit, mais sa date de parution est incertaine en raison de la pandémie.

Chose certaine, Annie Lambert savoure cette expérience partagée avec son aînée. « C’est du pur bonheur, souligne-t-elle. Lorsqu’on a deux enfants, on est souvent tous ensemble. Là, je vis une aventure particulière avec ma plus vieille. Je vous rassure : je le fais aussi avec ma plus jeune, autrement. Avec Maélie, quand on écrit, on se fait une bulle. Ce sont des moments précieux. C’est un beau privilège. »

Bon divertissement pour petits pirates

PHOTO FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DE MORTAGNE

Zoé Zabbé : Trésor en vue, texte d’Annie Lambert et Maélie Tran, illustrations de Nic Di Lauro, Éditions de Mortagne

Zoé Zabbé lit dans le journal qu’un plongeur amateur a trouvé une épave dans le fleuve Saint-Laurent. Ce serait le navire du célèbre pirate James Croco. Drôle de coïncidence : à l’école, Zoé est accueillie par un enseignant remplaçant. Si c’était le fameux pirate ? Haletant, ce quatrième tome des aventures de Zoé Zabbé donne des défis aux lecteurs, qui doivent notamment résoudre un rébus pour espérer trouver un trésor.

Zoé Zabbé : Trésor en vue, texte d’Annie Lambert et Maélie Tran, illustrations de Nic Di Lauro, Éditions de Mortagne, dès 6 ans.