Quelques suggestions de livres jeunesse pour petits, enfants et adolescents.

Marie Allard
Marie Allard La Presse

Pour les petits : petite voleuse

IMAGES FOURNIES PAR LES ÉDITIONS QUÉBEC AMÉRIQUE

Extraits du livre Le trésor, texte de Valérie Fontaine, illustrations d’Annie Rodrigue

Cet album est dédié « à tous ceux qui racontent des histoires ». On parle ici de ceux qui embellissent la réalité, fabulent un peu – ou mentent carrément. Une fillette a trouvé un trésor. C’est une belle bague, que toute sa classe cherche à retrouver… Fait original, le texte raconte le point de vue de la fillette chasseuse de trésors, tandis que les illustrations montrent l’entourage, désemparé par le vol. Un riche album, sur un thème rarement exploité.

Le trésor. Texte de Valérie Fontaine, illustrations d’Annie Rodrigue. Éditions Québec Amérique. Dès 4 ans.

Pour le primaire : famille de monstres

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS FOULIRE

Il faut de tout pour faire un monstre, texte de Johanne Mercier, illustrations d’Yvan Deschamps

Peter Paterson a créé un monstre dans son labo. Il l’espère aussi méchant que moche. « Greum beul chkragueul beu ? » sont les premiers mots du monstre. Malgré les progrès de la science, personne n’a encore trouvé la réponse à cette question. Affolé, Paterson décide de s’enfuir. La deuxième phrase du monstre surgit : « Tu vas où, papa ? »

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS FOULIRE

Extrait d’Il faut de tout pour faire un monstre, texte de Johanne Mercier, illustrations d’Yvan Deschamps

Loufoque et plein de rebondissements, ce petit roman illustré est réjouissant. Dans la nouvelle collection Cactus, Fiston, je suis devenu une vache, de Jocelyn Boisvert, est aussi l’occasion d’une bonne rigolade.

Il faut de tout pour faire un monstre. Texte de Johanne Mercier, illustrations d’Yvan Deschamps. Collection Cactus, éditions FouLire. Dès 8 ans.

Pour les ados : rigoler avec les classiques

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS RUE DE SÈVRES

Avez-vous lu les classiques de la littérature ? –  Tome 2, textes de Pascale Frey, illustrations de Soledad Bravi

C’est le rêve pour frimer dans les cours de français – et donner aux ados le goût de lire les classiques de la littérature. Très rigolo, ce livre présente une vingtaine de grandes œuvres, de Roméo et Juliette de Shakespeare (1597) à De sang-froid de Truman Capote (1965).

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS RUE DE SÈVRES

Extrait d’Avez-vous lu les classiques de la littérature ? – Tome 2, textes de Pascale Frey, illustrations de Soledad Bravi

La formule ? Chaque classique est présenté dans son contexte, puis l’histoire est résumée dans une bande dessinée décoiffante de Soledad Bravi. Dans Mémoires d’une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir dit de Jean-Paul Sartre : « C’est l’homme de ma life. » Actuel et amusant.

Avez-vous lu les classiques de la littérature ? – Tome 2. Textes de Pascale Frey, illustrations de Soledad Bravi. Éditions Rue de Sèvres. Dès 14 ans.

Bande dessinée : tracer son chemin

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS SCHOLASTIC

La sorcière du solstice, de Molly Knox Ostertag, traduction d’Isabelle Allard

C’est le festival du solstice d’hiver. Les garçons des familles de tradition magique participent au tournoi de métamorphose, tandis que les filles concourent comme sorcières. Aster compte participer comme garçon sorcière, mais sa mère l’en décourage, pour ne pas l’exposer aux railleries. Elle encourage plutôt Ariel, une sorcière qui n’est pas sa fille, à y faire valoir ses talents… Très attendu, ce troisième tome de la trilogie entamée avec Le garçon sorcière, prix Bédélys jeunesse 2018, donne les réponses attendues. Chacun peut tracer son chemin, en s’appuyant sur l’amour de ses proches – et en ignorant les êtres négatifs.

La sorcière du solstice. De Molly Knox Ostertag, traduction d’Isabelle Allard. Éditions Scholastic. Dès 8 ans.

Documentaire : paroles de femmes

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS HURTUBISE

Parole aux femmes ! – Discours inspirants pour éveiller les consciences, textes d’Anna Russell, illustrations de Camila Pinheiro, traduction de Laurence Taillebois

Une « amnésie collective » touche le mouvement féministe, selon l’historienne américaine Christine Stansell. Cela pousse à « répéter sans cesse de vieilles erreurs, de vieux arguments, de vieux dilemmes », estime-t-elle. Ce recueil aux illustrations vibrantes présente les discours de plus de 50 femmes, pour qu’on ne les oublie pas. Lire les mots de la suffragette canadienne Nellie McClung, qui se demandait avec humour en 1914 si les hommes devaient avoir le droit de vote (!), est savoureux. « Quand les hommes votent, leurs mariages finissent invariablement en divorces, car la politique perturbe les hommes, et les hommes perturbés omettent de régler les factures, brisent les meubles et rompent leurs vœux », a-t-elle notamment dit.

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS HURTUBISE

Extraits de Parole aux femmes ! – Discours inspirants pour éveiller les consciences, textes d’Anna Russell, illustrations de Camila Pinheiro, traduction de Laurence Taillebois

À parcourir pour mieux célébrer la Journée internationale des femmes.

Parole aux femmes ! – Discours inspirants pour éveiller les consciences. Textes d’Anna Russell, illustrations de Camila Pinheiro, traduction de Laurence Taillebois. Éditions Hurtubise. Dès 12 ans.