Six activités, tables rondes et ateliers à ne pas manquer au Salon du livre qui ouvre ses portes mercredi.

Nathalie Collard Nathalie Collard
La Presse

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Impro poétique avec David Goudreault

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

David Goudreault

Quand David Goudreault est dans la place, il se passe toujours quelque chose. L’écrivain, poète et slammeur, auteur de la trilogie de La bête et du récent Ta mort à moi, nous convie à une improvisation poétique. Envie d’échanger des rimes en mode freestyle et de laisser aller sa créativité ? Pas besoin d’être un pro, l’atelier est ouvert à tous et à toutes. Et avec Goudreault à l’animation, on prédit que ça donnera quelque chose d’assez génial.

Samedi 23 novembre, de 11 h 50 à 12 h 15 à l’espace jeunesse TD

Le corps, lieu de pouvoir

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Mickaël Bergeron

Une discussion on ne peut plus d’actualité autour des thèmes de la grossophobie et de la diversité corporelle telle que représentée dans la littérature (essais, romans, etc.). On parlera entre autres d’une démarche de réappropriation du corps en compagnie des auteurs et autrices Marie-Noëlle Hébert, Mickaël Bergeron et Lynda Dion. L’atelier, présenté par la maison d’édition XYZ, sera animé par Josiane Stratis.

Vendredi 22 novembre, de 17 h à 17 h 45, à La Grande place

C’est quoi, un père « juste correct » ?

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Fanny Britt

Une discussion qui promet d’être passionnante! Animée par la journaliste et autrice Rose-Aimée Automne T. Morin, elle réunira l’écrivaine et dramaturge Fanny Britt, mère de deux garçons, et Samuel Archibald, écrivain, scénariste, professeur et papa d’un garçon et d’une fille. À trois, ils réfléchiront à voix haute sur ce que signifie être un père « suffisamment bon » en 2019.

Rencontrer l’autre solitude

PHOTO FOURNIE PAR GET LIT !

Lindsay Nixon

On évoque souvent les deux solitudes pour parler du fossé linguistique qui sépare les francophones des anglophones au Canada et au Québec. Organisée par la Quebec Writers’ Federation et l’Association des éditeurs de langue anglaise du Québec, la série Get Lit! propose de faire le pont entre les deux avec des évènements permettant la rencontre entre auteurs francophones et anglophones d’ici, les 20 et 23 novembre. À ne pas manquer samedi, une soirée de reprises littéraires bilingue animée par Sean Michaels avec notamment Lindsay Nixon, autochtone trans, queer et non-binaire qui a reçu le prix littéraire du QWF Literary Awards la semaine dernière, qui récompense un livre québécois anglophone.

Samedi 23 novembre à 19 h, à l’Espace littéraire

L’Ovni s’amène au Québec

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Simon Boulerice

L’Ovni est une application de lecture française, qui publie chaque mois un magazine numérique mettant de l’avant des auteurs et artistes hors norme issus du monde francophone. Pour son lancement au Québec, en collaboration avec Alto, ce cabinet de curiosités virtuel lancera pour la première fois un numéro entièrement consacré à la littérature québécoise, avec des textes de Simon Boulerice, Alexie Morin et Anne-Marie Olivier, entre autres. L’équipe française sera présente durant tout le SLM et une table ronde est aussi au programme pour faire découvrir le projet plus en profondeur.

Vendredi 22 novembre à 18 h 30, à l’Espace innovant Vues et Voix

Consultez le site de l’application : https://mailchi.mp/editionsalto/ovni

La Presse au SLM

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Kevin Lambert

Plusieurs journalistes de La Presse animeront des rencontres au SLM. À ne pas manquer, la rencontre entre Nathalie Collard et le très en vue Kevin Lambert, qui feront une anatomie du succès que remporte Querelle de Roberval, près d’un an après sa parution (22 novembre, midi, à l’Agora). Le chroniqueuse Chantal Guy rencontrera pour sa part Marie-Andrée Lamontagne, autrice de la première et colossale biographie d’Anne Hébert, parue aux Éditions Boréal (23 novembre, 12 h 30, à L’Agora). Les lettres d’amour existent-elles encore ? C’est la question que se posera la journaliste Silvia Galipeau en compagnie de Morgane Ortin, autrice du compte Instagram et du livre Amours solitaires, et de Benoît Melançon, professeur à l’Université de Montréal (21 novembre, midi, à l’Agora).