Kevin Lambert, Carole David et Alexia Bürger sont parmi les cinq finalistes du Grand Prix du livre de Montréal qui sera décerné le 11 novembre prochain.

Nathalie Collard Nathalie Collard
La Presse

Accompagnée d’une bourse de 15 000 $, cette récompense a été créée en 1965 pour faire connaître les écrivains de la métropole et reconnaître l’apport positif du milieu de l’édition à la vie culturelle montréalaise.

Deux des cinq œuvres choisies ont été publiées par la maison d’édition Héliotrope : outre Querelle de Roberval de Kevin Lambert, on retrouve également Dormir sans tête de David Clerson.

Carole David est nommée pour son plus récent recueil de poésie, Comment nous sommes nés, paru aux Herbes rouges. Le jury a également retenu Les Hardings d’Alexia Bürger publié chez Atelier 10, ainsi que La société des grands fonds de Daniel Canty publié par La Peuplade.

Les quatre finalistes recevront une bourse de 1000 $. 

Consultez le site du Grand Prix du livre de Montréal