La réputation de Jo Nesbø n’est plus à faire parmi les auteurs incontournables du polar, et ce nouveau roman est à l’image de sa série d’enquêtes remarquablement bien menées avec l’inspecteur Harry Hole.

Laila Maalouf Laila Maalouf
La Presse

L’enquêteur norvégien alcoolique, à l’instinct redoutable et aux méthodes peu orthodoxes, est de retour dans la police, mais un drame personnel vient anéantir sa vie.

Le policier devient obsédé par l’idée d’arrêter un violeur et tueur en série qui a menacé sa famille à sa sortie de prison – et qu’il soupçonne d’être à l’origine d’un nouveau meurtre.

Mais Harry est suspendu de ses fonctions et doit mener ses recherches en douce avec l’aide d’une ancienne collègue. Nesbø cultive le suspense sans s’essouffler et réussit à nous berner plusieurs fois avec des retournements de situation habiles et complètement inattendus.

Le couteau est l’un de ces polars élaborés et complexes qui réussissent à surprendre et captiver même les lecteurs les plus avertis.

★★★★ Le couteau. Jo Nesbø. Gallimard. 608 pages.