L'auteure de ce premier roman autobiographique, Tara Westover, a grandi dans une famille mormone de l'Idaho.

Publié le 9 avr. 2019
LAILA MAALOUF LA PRESSE

Sous la coupe d'un père paranoïaque et fanatique qui ne croit ni à la médecine ni à l'école publique, elle passe sa jeunesse à errer dans la montagne, à travailler pour ses parents et à les aider à préparer la famille à la fin du monde imminente. Contre toute attente et malgré l'opposition de ce père tyrannique, elle entre à l'université à 17 ans et s'acharne à réussir.

Son enfance hors du commun, décrite avec une froideur surprenante dans la première moitié du livre, est sans contredit captivante par sa singularité.

Mais c'est la deuxième partie de ces mémoires qui constitue la force véritable du récit - ce qu'elle appelle la route de sa nouvelle vie : la lutte pour s'instruire, la honte sociale, la prise de conscience, les déchirements familiaux et moraux... puis le succès, obtenu à un dur prix.

L'expérience de cette jeune femme, qui est vraiment partie de rien et qui s'avère de plus en plus attachante au fil des pages, est un hommage à la valeur de l'éducation, et son combat personnel devient rapidement obsédant.

***1/2

Une éducation

Tara Westover

JC Lattès

474 pages