Mike Ward a annoncé lundi qu’il fera oeuvre utile en offrant une aide financière aux collègues de l’industrie de l’humour les plus affectés par la crise de la COVID-19.

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

Sur sa page Facebook (suivie par près de 400 000 personnes), il écrit bien que plusieurs industries sont gravement affectées par la pandémie, le milieu de l’humour risque d’être touché plus durement : « Des humoristes seront incapables de faire des spectacles durant plusieurs mois, et une majorité d’entre eux vont se retrouver sans revenus », dit l’artiste qui a aussi annulé une douzaine de dates de la tournée de son spectacle, NOIR.

Grâce à son « podcast » (Mike Ward Sous Écoute), l’humoriste estime s’en sortir mieux que d’autres, question d’argent. « Je suis un des chanceux qui ne sera pas ruiné financièrement par le Covid-19. J’ai travaillé fort pour bâtir ce que j’ai, mais je me trouve chanceux d’être payé pour faire ce que j’aime, même en temps de crise. Mais ce n’est pas tout le monde qui a cette chance », explique-t-il. Mike Ward va donc offrir « son revenu publicitaire YouTube » aux infortunés.

« À chaque semaine, je vais remettre 1000 $ à un ou une humoriste pour alléger (un peu) le stress dans sa vie. Je vais faire ça le temps de la crise, peu importe la durée. » Ward va aussi diffuser plusieurs contenus « live » et gratuits créés de chez lui, durant la crise, « le temps que la vie revienne comme elle était ».