L’humour attire encore le plus grand nombre de spectateurs au Québec, seul Cavalia étant en mesure de surpasser les humoristes les plus populaires en termes de fréquentation des salles.

La Presse canadienne

La fréquentation totale des spectacles au Québec est restée sensiblement la même en 2018 par rapport à 2017, avec 7,7 millions d’entrées, entre autres grâce à une hausse de 6 % des entrées aux spectacles québécois.

En fait, sur les 25 spectacles les plus vus au Québec en 2018, 24 sont québécois, indique mercredi l’Institut de la statistique du Québec. Le seul spectacle de « provenance mixte » était Notre-Dame de Paris au 6e rang.

Odysseo, de Cavalia, figure au premier rang, suivi de Préfère novembre de Louis-José Houde et EH LA LA… ! de Martin Matte.

Casse-Noisette, des Grands Ballets canadiens de Montréal, est le seul spectacle à être présent chaque année dans le palmarès des 25 spectacles les plus vus depuis sa première présentation en 2008.

Les spectacles d’humour québécois ou d’autres provenances ont atteint un nouveau sommet en 2018, avec 1,9 million de spectateurs, ce qui constitue une hausse de l’assistance de 21 % par rapport à 2017.

Le nombre de spectateurs pour la chanson francophone a glissé de 4 %, et aucun artiste dans cette catégorie ne se retrouve dans le palmarès des 25 spectacles payants les plus vus.

Au sein de l’ensemble des spectacles de chanson, la chanson francophone québécoise comptait en 2018 pour 37 % de l’assistance et pour 25 % des revenus de billetterie.

Un recul de 19 % de l’assistance a été enregistré pour la chanson anglophone, tandis qu’il y a eu une hausse de 10 % pour le théâtre.

C’est ce que révèle le bulletin « La fréquentation des arts de la scène au Québec en 2018 », publié mercredi par l’Observatoire de la culture et des communications de l’Institut de la statistique du Québec.

Même si le nombre d’entrées est resté stable de 2017 à 2018, l’assistance est en hausse dans 11 des 17 régions administratives du Québec, principalement dans les régions de Laval et des Laurentides.

À l’opposé, le nombre de spectateurs est en baisse principalement à Montréal et à Québec.