Source ID:368223; App Source:cedromItem

Louis-José Houde de retour à Paris

Même si son spectacle est typiquement québécois, Louis-José... (Photo: Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Même si son spectacle est typiquement québécois, Louis-José Houde semble connaître beaucoup de succès, à son deuxième passage en France.

Photo: Bernard Brault, archives La Presse

(Paris) Pas de traduction nécessaire pour Louis-José Houde à Paris. L'humoriste entame ces jours-ci une série de 40 spectacles dans la capitale française avec son accent 100% québécois, et à en juger par la réaction du public hier soir, ses blagues atteignent leur cible presque à tout coup.

Dans une prestation dense d'environ une heure quinze, Houde aborde les thèmes qui ont fait sa marque: la famille, les souvenirs de jeunesse, les manies des filles. L'humoriste de 35 ans a adapté ça et là quelques expressions, mais son spectacle reste un pur produit québécois, émaillé de quelques «tabarnak» bien sentis.

C'est la deuxième fois que le Québécois s'installe en résidence à Paris. L'an dernier, il avait donné une série de 52 spectacles au Point Virgule, une minuscule salle de 110 places dans le Marais. Devant le succès obtenu, il joue cette année au Grand Point Virgule, deux fois plus spacieux.

«Je suis prêt à prendre mon temps et à revenir chaque année ici, a-t-il confié à La Presse après son spectacle d'hier. Je n'ai pas l'objectif de faire telle salle en telle année. Kavanagh, quand il a commencé il y a une quinzaine d'années, il a dit: je veux faire l'Olympia telle date, et il a réussi. Mon truc est un peu plus sirop d'érable, c'est plus québécois et c'est plus difficile à adapter.»

La prestation qu'offrira Houde jusqu'à la fin juin est un condensé de ses cinq spectacles, dont il a retenu les éléments les plus facilement «exportables» selon son expression. Il a ajusté quelques références et ajouté des blagues sur les différences France-Québec qui ont beaucoup fait rire le public.

«On est allé en Guadeloupe avec ma copine: c'est comme la France, mais sans les Français. On appelle ça le paradis!» Les spectateurs ont applaudi sans réserve.

Bouche à oreille

L'équipe française de Louis-José Houde mise beaucoup sur le bouche à oreille pour mousser la popularité du spectacle. Elle a fait peu de promotion depuis le lancement la semaine dernière, ce qui n'empêche pas la presse française de commencer à s'y intéresser.

Les spectateurs rencontrés à la sortie du spectacle, pour leur part, semblent être tombés sous le charme. «On a beaucoup aimé, c'est très imagé», a dit Marie Bailly, une jeune Parisienne qui ne connaissait pas l'humoriste avant cette semaine.

«Vous utilisez un français beaucoup plus joli que le nôtre: je frétille, je m'émoustille, etc. On redécouvre notre langue», a pour sa part commenté sa copine Sophie Ferrand.

Louis-José Houde dit aimer l'intimité de cette petite salle, qui lui permet «de se déconstruire» et ainsi améliorer son art. Il a commencé à écrire des textes pour peut-être présenter, un jour, un spectacle 100% français, a-t-il confié.

Entre-temps, il tente de profiter au mieux de son séjour prolongé à Paris. «J'aime beaucoup retrouver une routine comme au début de la vingtaine. J'ai un appartement dans un quartier merveilleux, j'aime beaucoup tout faire à pied, je vais écrire dans des cafés, ce que je ne fais pas à Montréal.»

________________________________________________________________________

Les représentations du spectacle prendront fin le 28 juin.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer