Qu'elle soit au stade du démarrage ou à la conquête de nouveaux marchés, la PME doit fonctionner au quart de tour. Pour l'aider dans cette mission, des spécialistes proposent 10 conseils en matière de gain en efficacité et en productivité.

Mis à jour le 23 oct. 2012
Martin Primeau, collaboration spéciale LA PRESSE

1 - Ne pas oublier la différentiation

«Résumer la productivité à la performance financière, c'est dangereux: on perd alors l'objectif général qui est plus important de se différencier, indique Ygal Bendavid, professeur au département de management et de technologies à l'École de sciences de la gestion de l'UQAM. Une très bonne productivité sans innovation ou créativité ne donnera pas la possibilité à une entreprise de vivre très longtemps.»

2 - S'inspirer des autres

«Après avoir regardé ailleurs quelles sont les meilleures pratiques utilisées, toutes industries confondues, on peut importer certains processus de travail qui font qu'on va s'améliorer», explique Ygal Bendavid.

3 - Miser sur la formation des employés

«C'est dans la formation qu'on va chercher les compétences, et c'est dans les compétences qu'on va pouvoir se différencier de la concurrence», indique Ygal Bendavid. C'est fondamental. Il faut former les gestionnaires, les techniciens, les employés de plancher: il faut former tout le monde. Les compétences du personnel, c'est ce qui nous distingue.»

4 - Utiliser la formation en ligne

«Les formations en ligne, appliquées correctement, sont beaucoup plus efficaces que les formations en classe traditionnelles, explique Patrice Létourneau, président fondateur de Conseils Atelya. On est en mesure de capter l'attention des gens beaucoup plus efficacement à l'aide des outils d'apprentissage dynamiques en ligne qu'en faisant une présentation formelle devant des étudiants.»

5 - Éliminer le gaspillage

Avant de penser à se procurer de nouveaux équipements ou logiciels, il faut s'assurer qu'on utilise ce qu'on a au meilleur de ses capacités, explique Guy Banville, consultant en gestion stratégique de l'amélioration continue et président de Solutions PVA". «On ne peut pas avoir un processus où il n'y a aucun gaspillage, mais on peut l'éliminer au maximum, indique-t-il. En optimisant les processus, on augmente sa profitabilité.»

6 - Implanter une culture d'amélioration continue

«Il doit y avoir à l'intérieur des PME une équipe ou des individus qui sont responsables de l'amélioration continue», dit Normand Voyer, vice-président exécutif de Sous-traitance industrielle Québec (STIQ). «C'est l'une des clés pour progresser et continuer à être présent sur les marchés, tant locaux qu'internationaux», dit-il avant d'ajouter que les donneurs d'ouvrage, ces grandes entreprises à la tête de chaînes d'approvisionnement, mettent beaucoup de pression pour que les fournisseurs s'améliorent constamment dans toutes les facettes de leur production.

7 - Impliquer les employés

«La clé du succès d'un programme d'amélioration continue, ce n'est pas de l'imposer, mais plutôt de faire en sorte que les employés y adhèrent, des gestionnaires aux employés de plancher, indique Normand Voyer. Il faut déployer cette approche de façon à détecter les secteurs où il y a du gaspillage, et amener les employés à donner des idées pour corriger la situation.»

8 - Implanter un système de contrôle de la qualité

Selon Normand Voyer, les systèmes de contrôle de qualité aident à améliorer la productivité à long terme. «Que ce soit la norme ISO, la norme AS en aéronautique ou la norme QS pour le secteur de l'automobile, c'est une carte de visite qui permet de présenter sa candidature auprès des grands donneurs d'ordre, indique-t-il. Si vous ne l'avez pas, il y a peu de chances que vous soyez invité à faire partie des fournisseurs potentiels pour la grande entreprise.»

9 - Ne pas négliger l'entretien des équipements

«L'entretien préventif des équipements est un aspect très important, souligne Normand Voyer. Il permet de prévenir des problèmes qui auraient un impact majeur sur la production. Les PME manufacturières négligent parfois cette facette. Pourtant, ça va devenir un déterminant de plus en plus important pour les grandes entreprises lorsque viendra le temps de sélectionner leurs fournisseurs»

10 - Créer des partenariats

Pour augmenter leur productivité, Patrice Létourneau suggère aux entreprises en démarrage de se regrouper. «La création de partenariats est une bonne approche pour partager des ressources matérielles et immatérielles, mais surtout de l'information», explique-t-il.