Les grands honneurs pour six recrues du Québec

Brigitte Vachon, associée et leader de marché, Grand... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND,  LA PRESSE)

Agrandir

Brigitte Vachon, associée et leader de marché, Grand Montréal, entreprises en croissance, chez Deloitte, indique que bon an, mal an, les sociétés québécoises représentent environ 10 % des lauréates.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Nathalie Côté

Collaboration spéciale

La Presse

Six entreprises québécoises viennent de se tailler une place parmi les sociétés les mieux gérées au Canada au concours de Deloitte.

Les lauréates sont: Contrôles Laurentide, J. Sonic Services, Agri-Marché, Lanctôt, Lemay et Momentum Technologies.

De l'agroalimentaire aux vêtements et articles de sport en passant par l'électronique, l'architecture et le logiciel, elles évoluent dans différentes sphères d'activité.

Au total, 47 entreprises canadiennes se sont démarquées parmi les 160 candidatures reçues. De plus, 286 autres sociétés se sont qualifiées pour une deuxième année ou plus, dont 34 du Québec.

«Nous sommes ébahis par leur capacité à se renouveler et à se remodeler pour faire face aux aléas de la conjoncture», note Brigitte Vachon, associée et leader de marché, Grand Montréal, entreprises en croissance, chez Deloitte.

Certaines organisations abandonnent en cours de route, mais la plupart se requalifient, assure-t-elle. Décrocher le titre est plus difficile que le maintenir, car le processus est moins lourd ensuite.

Le Québec au deuxième rang

Que révèle la comparaison entre le Québec et les autres provinces? «L'Ontario a environ trois fois plus de lauréats, mais nous n'avons pas à rougir, croit Mme Vachon. Le Québec arrive tout de même au deuxième rang.»

Elle note cependant que les entreprises québécoises ont trouvé les dernières années plutôt difficiles. «Les gens nous disaient qu'ils avaient eu une rentabilité moins bonne que les années précédentes, raconte Mme Vachon. Elles n'ont pas pu investir autant, développer de nouveaux marchés et exécuter un plan hors pair. La proportion d'entreprises québécoises parmi les mieux gérées reflète l'économie et les résultats financiers de celles-ci.»

Les six sociétés québécoises à entrer pour la première fois dans le palmarès se sont notamment démarquées par leur gestion de talents. «Il est clair que nos lauréates font des efforts importants pour que leurs cadres, leurs leaders se sentent en apprentissage constant et progressent continuellement, indique Mme Vachon. La formation en entreprise est un angle que nous avons regardé avec intérêt pour la cuvée 2013-2014.»

Elle souligne, par exemple, que des entreprises déploient des efforts considérables pour assurer le transfert générationnel. Elles mettent aussi beaucoup d'efforts sur le développement du leadership et la communication avec leurs employés.

Mme Vachon constate également à quel point la technologie est maintenant intégrée dans les stratégies des sociétés les mieux gérées. «Les investissements dans ce domaine ont toujours été visibles, mais aujourd'hui, ils ne sont plus optionnels. Elles les voient comme étant parties prenantes de l'organisation. Elles considèrent qu'il est normal d'avoir des outils à la fine pointe de la technologie. L'innovation dans les façons de faire est aussi très présente.»

Tous ces efforts rapportent! En 20 ans, les sociétés les mieux gérées affichent une croissance annuelle moyenne des revenus de 8% et une croissance annuelle moyenne du bénéfice de 22%.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer