Depuis quatre ans, les incubateurs d'entreprises ont la cote au Québec. Les régions découvrent leur incroyable potentiel à stimuler l'entrepreneuriat et à diversifier l'économie locale. De Matane à Québec en passant par Lac-Mégantic, de nouveaux incubateurs voient le jour pendant que d'autres, forts de leur expérience, agrandissent leurs installations et améliorent leurs services.

Mis à jour le 17 sept. 2015
Marie Lambert-Chan LA PRESSE

Nouveau centre à Trois-Rivières

À Trois-Rivières, dans le parc Micro Sciences, la construction du futur Centre d'innovation des systèmes va bon train. L'ouverture se fera en avril 2016. Ce sera le deuxième incubateur de l'organisme Innovation et Développement économique Trois-Rivières, le premier étant le Technocentre, qui remporte un vif succès. Alors que le Technocentre est réservé aux entreprises du secteur des bioprocédés industriels et des technologies environnementales, le Centre d'innovation des systèmes accueillera les entreprises travaillant dans les TI, les systèmes électroniques et les télécommunications. Copropriétaire de l'édifice, le cégep de Trois-Rivières y logera son Centre collégial de transfert de technologie en télécommunication.

PHOTO FOURNIE PAR BOURASSA MAILLÉ, ARCHITECTES

Voici un aperçu du Centre d'innovation des systèmes, en construction dans le parc Micro Sciences à Trois-Rivières. Il ouvrira ses portes en avril 2016.

Espace-INC. en croissance

Ouvert depuis seulement six mois, Espace-INC. est en pleine croissance. C'est que les entreprises en devenir de la région de Sherbrooke se bousculent au portillon de l'incubateur-accélérateur! Installé dans un ancien poste de police, Espace-INC. aménage 3000 pi2 supplémentaires, ce qui lui permettra à terme d'héberger une trentaine d'entreprises en démarrage. L'incubateur-accélérateur accepte les entreprises en mesure de démontrer leur valeur ajoutée sur le marché, sans égard au secteur d'activité. Milieu de vie entrepreneurial, Espace-INC. offre des espaces de travail partagés (coworking), des conférences, des formations, des activités de réseautage et même un fab lab, un espace collectif de fabrication.

PHOTO FOURNIE PAR INNOPOLE

L'incubateur-accélérateur Espace-INC. est né à Sherbrooke en mars dernier. Son succès est tel qu'il lui faut déjà aménager des espaces supplémentaires dans l'ancien poste de police où il s'est installé.

Plus d'incubation à Drummondville

L'incubateur industriel de la Société de développement économique de Drummondville (SDED) amorce sa troisième phase d'agrandissement. Au total, plus de 100 000 pi2 permettront d'incuber jusqu'à 60 entreprises, ce qui en fait l'un des plus grands incubateurs du Canada. L'inauguration aura lieu au printemps 2016. La SDED innove également en permettant à ses entreprises incubées et aux entrepreneurs de la région d'explorer les marchés étrangers en s'installant pendant un an gratuitement dans l'incubateur de La Roche-sur-Yon, en France, ville jumelle de Drummondville. On discute d'un projet semblable avec une seconde ville jumelle, Jiaxing, en Chine.

PHOTO FOURNIE PAR LA SDED

Fondé en 1998, l'incubateur industriel de la Société de développement économique de Drummondville est l'un des plus anciens du Québec. Il sera bientôt l'un des plus grands du Canada.

Le Camp déménage

Dans le quartier Saint-Roch, à Québec, l'incubateur-accélérateur Le Camp offre une vaste gamme de services aux entreprises technologiques: espace de travail partagé (coworking), formations, conférences, programmes d'incubation et d'accélération, soft landing pour les entreprises étrangères voulant s'enraciner en Amérique du Nord. Ouvert depuis la fin du mois de février 2015, Le Camp accompagne une vingtaine d'entreprises. Plus de 500 personnes ont participé à ses formations. Le Camp déménagera dans de plus grands espaces d'ici à 2016, non loin de son emplacement actuel. Un programme d'accélération plus pointu est dans les cartons. Celui-ci aidera des entreprises plus matures à atteindre un chiffre d'affaires de 1 à 1,5 million.

PHOTO FOURNIE PAR QUÉBEC INTERNATIONAL

L'incubateur-accélérateur technologique Le Camp offre une aide adaptée aux différents stades de maturité des entreprises. Il offre aussi des formations qui, depuis son ouverture en février, ont attiré plus de 500 personnes.

Ouverture prochaine du Centre magnétique

Pendant un cours d'entrepreneuriat social à l'Université McGill, Bernard d'Arche et Cécile Branco ont l'idée de créer un incubateur à Lac-Mégantic pour aider la ville à se relever de la catastrophe ferroviaire. Le projet emballe les citoyens et la communauté d'affaires. Les deux compères, aujourd'hui diplômés, s'affairent à trouver l'argent pour financer la construction du Centre magnétique, qui devrait ouvrir ses portes à l'automne 2016. En attendant, ils instillent déjà l'esprit de l'incubateur dans la communauté à l'aide de différentes activités, dont une journée «Bootcamp» qui aura lieu le 9 octobre prochain, avec pour principale conférencière la dragonne Danièle Henkel.

PHOTO RENÉ MARQUIS, ARCHIVES LA PRESSE

Le Centre magnétique a pour vocation de stimuler l'entrepreneuriat à Lac-Mégantic de façon à aider la ville à se relever de la tragédie ferroviaire de 2013.

Un incubateur d'entreprises technos à Matane

Le Centre de développement et de recherche en imagerie numérique (CDRIN) du cégep de Matane crée un incubateur pour les entreprises du secteur des nouvelles technologies. D'ici à décembre, les locaux seront fin prêts à recevoir une quinzaine de sociétés. On mettra à leur disposition des équipements exceptionnels, dont le plus grand studio de capture de mouvement du Québec. La première année d'incubation sera sans frais. Le CDRIN et les acteurs économiques régionaux souhaitent donner un coup de pouce aux entreprises naissantes, de manière à diversifier l'économie locale et à inciter les étudiants à l'esprit entrepreneurial à rester dans le coin.

PHOTO FOURNIE PAR LE CDRIN/ RÉMY LÉVESQUE

Le Centre de développement et de recherche en imagerie numérique du cégep de Matane permettra à ses entreprises incubées d'utiliser son studio de capture de mouvement, le plus grand du Québec.

Incubateur multisectoriel à Québec

Au cégep Garneau, l'École d'entrepreneuriat de Québec lancera à l'hiver 2016 son incubateur multisectoriel. Jusqu'à six entreprises pourront y vivre leurs 365 premiers jours en affaires. Pour y accéder, elles doivent être incorporées et prêtes à réaliser leurs premières ventes. Elles auront droit à du coaching pour améliorer leurs compétences techniques, mais aussi pour acquérir un savoir-être entrepreneurial - faire valoir ses idées, bien s'entourer, faire preuve de leadership, etc. L'objectif? Produire des «entrepreneurs à multientreprises» qui, lorsqu'une occasion se présentera, sauront transférer leurs compétences vers un nouveau modèle d'affaires, explique le directeur de l'École, Carol Gilbert.