L'entreprise montréalaise Idénergie vient de lancer la production de ses hydroliennes, capables de produire de l'électricité à partir du courant des rivières.

Mis à jour le 27 mai 2015
Didier Bert LA PRESSE

«Nous commençons la production cette année», annonce Pierre Blanchet, président d'Idénergie, qui compte dépasser le millier d'unités vendues en 2018. Dès le mois de juin, une hydrolienne entrera en service à la ZEC Petawaga, au sud de Mont-Laurier. Elle alimentera le poste d'accueil.

Au Québec, la firme, soutenue depuis cinq ans dans ses recherches par l'École de technologie supérieure de Montréal, vise le marché des chalets. «Nous pouvons les rendre autonomes en énergie, affirme M. Blanchet. Nous sommes sur le même marché que les panneaux solaires, sauf que notre hydrolienne produit à l'année, jour et nuit!»

Au-delà du marché des chalets éloignés, Idénergie vise à satisfaire l'appétit énergétique des pays émergents. «En Inde, on compte 30 000 villages dépourvus d'électricité», souligne M. Blanchet, qui rêve déjà de livrer des hydroliennes à monter soi-même dans les communautés locales. «Le plus long est de choisir le lieu d'installation, assure-t-il. La pose se fait en une heure.»