Un an après sa création, l'Ordre des comptables professionnels agréés du Québec (CPA) veut s'affirmer dans les débats publics et auprès de la population. Cet ordre unique est né il y a tout juste un an, soit le 16 mai 2012, de la fusion de l'Ordre des comptables agréés (CA), l'Ordre des comptables généraux accrédités (CGA) et l'Ordre des comptables en management accrédités (CMA).

DIDIER BERT, COLLABORATION SPÉCIALE LA PRESSE

Daniel McMahon, président de l'Ordre des CPA, répond aux questions de La Presse.

L'Ordre des CPA joue-t-il un rôle différent de ses prédécesseurs?

En plus de la mission de protection du public, nous souhaitons faire entendre la voix des comptables dans les grands débats touchant aux questions économiques. Il y a un an, le public a vu se créer le troisième ordre en importance au Québec. L'Ordre des CPA prendra des positions publiques, et pas seulement sur les consultations prébudgétaires du gouvernement.

Sur quels sujets vous exprimerez-vous?

Il serait logique que nous donnions une opinion sur tout élément fondamental pour la vie économique des individus et des entreprises. Le rapport D'Amours, sur l'avenir des régimes de retraite, en est un bon exemple.

Votre rôle évoluera-t-il lors des consultations prébudgétaires?

Nous pourrions mieux sensibiliser la population au budget en mettant en lumière l'activité de nos membres. Jusqu'à présent, les recommandations que nous donnions au gouvernement n'étaient pas rendues publiques. Dorénavant, rien ne nous empêchera de donner une cote au budget à la suite des représentations que nous aurons menées.

Qu'est-ce que la fusion change pour le public?

Il n'existe plus qu'une seule porte d'entrée. Pour le public, cela devient facile de prendre de l'information sur la profession ou de demander si une personne est compétente dans ce domaine. Désormais, tous les professionnels de la comptabilité sont régis par les mêmes règles. C'est comme une seule patinoire avec un seul arbitre. Avant l'unification, il pouvait y avoir des modes d'application différents, même si les règles étaient similaires.

Le public est-il suffisamment informé de cette fusion?

Nous avons déjà lancé deux campagnes de notoriété en septembre 2012 et en février dernier. Nous en mènerons une nouvelle au mois de septembre 2013. Ce sera la troisième campagne depuis la création de l'Ordre. L'unification nous donne accès à des supports publicitaires de masse, comme la télévision. Nous misons aussi sur les réseaux sociaux pour toucher le public et les futurs candidats.

L'offre de formation comptable est-elle appelée à évoluer?

Le nouveau programme de formation sera offert à partir du printemps 2014. Les baccalauréats des trois anciens programmes étaient similaires. Il n'y aura donc pas de changement significatif dans le premier cycle. Nous allons mettre en place un mini-cours qui fera le pont entre «l'Ancien Monde et le Nouveau Monde».

La concurrence entre les ordres était-elle néfaste?

La véritable compétition pour le talent se fait entre la profession comptable et les autres professions, comme les avocats ou les ingénieurs. On sait que tous les ordres connaîtront des problèmes, compte tenu des départs massifs à la retraite. De notre côté, nous unissons nos efforts pour montrer l'intérêt de notre profession.

L'unification canadienne des ordres comptables est-elle nécessaire?

Toutes les normes comptables et déontologiques proviennent de la Fédération internationale des comptables (International Federation of Accountants, IFAC). Si on veut jouer un rôle significatif dans la détermination de ces normes, il faut parler d'une voix forte et unie sur cette scène internationale.

Quelle est votre participation à cette fusion?

Le Québec est la première province à être passée par toutes les étapes de l'unification de ses ordres comptables. Nous sommes une mine d'expérience! Nous avons aidé à la mise en place des Comptables professionnels agréés du Canada. Nous sommes présents au conseil d'administration et dans chaque comité de cette bannière nationale.

Note: Daniel McMahon était le dernier président de l'Ordre des comptables agréés (CA), l'une des trois organisations qui ont fusionné pour créer l'Ordre des CPA.