Il y a un peu plus d’une décennie, Nespresso s’est engagée à devenir écoresponsable. Depuis 2017, les activités commerciales de Nespresso sont carboneutres. L’entreprise s’engage maintenant à étendre ce standard à l’entièreté de sa chaîne d’approvisionnement et du cycle de vie de ses produits d’ici 2022.

Sandra Sirois
Collaboration spéciale

Pour y arriver, l’entreprise prévoit encore réduire ses émissions de carbone, planter des arbres autour des plantations de café où elle s’approvisionne, et dans celles-ci, et investir dans des projets de compensation de haute qualité. Le président de Nespresso Canada, Alfonso Troisi, s’est d’ailleurs rendu en Indonésie et au Costa Rica pour faire le point avec les fermiers.

Dans les fermes de café, les agriculteurs plantent désormais des arbres autour des plantations afin de les garder à l’ombre. Selon l’entreprise, l’ombre crée des grains de café de meilleure qualité, tout en protégeant le sol, ce qui bénéficie autant aux agriculteurs, à la planète qu’à l’entreprise. « Dans certains pays, ce sont les fermiers qui ont pris l’initiative de mettre en place ce système, explique Alfonso Troisi. Nespresso a ensuite travaillé avec d’autres agriculteurs pour les aider à avoir de meilleures pratiques durables. »

Des capsules recyclables

Les capsules de café Nespresso en aluminium ont longtemps été critiquées par ceux qui prônent le zéro déchet. Cependant, les dirigeants de l’entreprise insistent pour dire que leurs capsules sont conçues avec de l’aluminium certifié durable et sont recyclables à l’infini.

Depuis l’arrivée de l’entreprise au pays, les clients peuvent rapporter leurs capsules usagées dans les boutiques afin de les recycler. Selon la région où se trouve le consommateur, il est aussi possible d’obtenir gratuitement un sac Nespresso dans lequel on peut retourner les capsules utilisées par la poste.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Les clients de Nespresso peuvent rapporter leurs capsules usagées dans les boutiques afin de les recycler. Selon la région où se trouve le consommateur, il est aussi possible d’obtenir gratuitement un sac Nespresso dans lequel on peut retourner les capsules utilisées par la poste.

Finalement, dans près de 500 municipalités au Canada, les clients peuvent déposer leurs capsules utilisées dans un sac vert, encore une fois à l’effigie de l’entreprise, et le laisser dans leur bac à recyclage. Au Québec, Nespresso a un partenaire qui s’occupe de ramasser les capsules dans les centres de tri pour les nettoyer et recycler l’aluminium, ainsi que le marc de café, qui servira de compost pour des fermes.

Le géant du café fabrique d’ailleurs maintenant des machines à café en aluminium récupéré et travaille à intégrer le métal recyclé à l’entièreté de ses capsules. Cette année, toutes les capsules de café Colombia de la gamme Originale sont faites d’aluminium réutilisé.

Selon Nespresso, 95 % des propriétaires canadiens de ses machines à café ont accès à un moyen de pouvoir recycler les capsules d’aluminium. Mais pour que chaque tasse de café soit réellement carboneutre, les consommateurs doivent collaborer. Bref, chacun doit y mettre du sien.

Nespresso en bref

Année de fondation : 1986
Nombre d’employés au Canada : près de 900
Année d’arrivée au Canada : 2009
Date du premier programme de recyclage : 1991