Le secteur événementiel connaît une forte croissance à Laval. Pour 2018, on parle de 206 événements (+ 54 % depuis 2013) et de plus de 8 millions de dollars en retombées (+ 25,8 % depuis 2013), selon Tourisme Laval. Et rien de tel que les événements hors normes pour stimuler les organisateurs. Les hôtels Hilton et Sheraton de Laval, deux établissements appartenant aux familles Saputo et Borsellino, sont d’ailleurs des habitués de ces défis atypiques.

Julie Roy Julie Roy
Collaboration spéciale

Faisant référence à l’époque des bars clandestins de la prohibition, les événements « speakeasy » connaissent une popularité grandissante. Pour son 30e anniversaire, le Hilton s’en est inspiré pour faire découvrir ce qui se cache derrière ses portes closes. Une centaine de clients triés sur le volet ont donc reçu une invitation et un code secret.

À leur arrivée, ils devaient suivre certains indices les guidant dans des lieux inédits. « Ce sont des endroits que même les habitués ne voient jamais », explique Martin Foster, vice-président ventes et marketing pour le Groupe hôtelier Grand Château.

PHOTO FOURNIE PAR LE HILTON LAVAL

Aucun doute, on est bel et bien dans une buanderie. Un lieu auquel seuls les initiés ont normalement accès.

De la salle des moteurs qui servait de vestiaire à la cuisine en passant par la salle des employés devenue un bar, sans oublier la buanderie transformée pour l’occasion en salle de mixologie, tous les lieux de travail ont servi de décor. Des accessoires ont également été utilisés pour représenter d’autres métiers, dont la maintenance.

On s’est servis d’échafauds pour mettre les plats de service, de clous pour faire tenir les sandwichs et même de pots de peinture pour mettre le tartare.

Martin Foster, vice-président ventes et marketing pour le Groupe hôtelier Grand Château

Les employés attitrés au service se sont évidemment prêtés au jeu, arborant le style des années 20 avec moustache et costume. En ce qui concerne les autres, ils se sont fait un devoir de rendre leurs lieux de travail les plus étincelants possible. « Cela a créé un sentiment de fierté chez nos gens. Ils étaient heureux de montrer où ils travaillent. »

De Paris à Laval en passant par New York

Dans le même esprit, l’hôtel Sheraton s’est quant à lui amusé à faire voyager près de 200 personnes lors d’un événement unique entre Paris, New York et Laval.

« Les invités avaient reçu un billet d’avion à titre d’invitation et on les a conviés à une soirée voyage sans être obligé de sortir du pays », explique Martin Foster.

Faisant disparaître les murs avec des toiles géantes où défilaient des images des villes représentées, tout se transformait au cours de la soirée — tant les décors, le menu, les costumes des employés que la musique. Pour Paris, l’hôtel avait fait fabriquer d’énormes ballons en guise de montgolfière pour faire le service, des tables à pique-nique et du faux gazon donnaient des airs de parc à la salle. Lorsqu’est venu le temps de New York, ce sont des hot-dogs vapeur qui sont venus agrémenter le repas, tout cela servi dans un conteneur de bateau. Laval était quant à lui représenté par le Cosmodôme et un ciel étoilé. Le point commun entre les trois villes : une rivière présentée en plein cœur de la salle.

Martin Foster assure que même si cet événement a été créé sur mesure pour l’établissement, il est toujours possible de revendre cette formule à des clients potentiels.